Foire aux questions

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Version du 27 janvier 2016 à 14:47 par Frigory (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Cette page est destinée à recevoir les réponses aux questions courantes. La prochaine fois que vous voyez une question à laquelle nous avons déjà beaucoup répondu… c’est pour ici !

Si vous ne comprenez pas certains termes employés sur le wiki, vous pouvez consulter le glossaire pour vous familiariser avec le vocabulaire du projet.

Questions générales

Comment installer la disposition bépo ?

Toutes les explications pour Windows, Mac, Linux et FreeBSD sur la page à propos de l’installation du bépo.

Combien de temps me faudra-t-il pour écrire « vite et bien » en bépo ?

La réponse varie évidemment d'une personne à l'autre, et selon la méthode utilisée : transition progressive ou transition brutale. On peut néanmoins estimer qu'il faut :

  • de quelques heures à quelques jours pour connaître toute la « carte » du clavier, c-à-d taper caractère par caractère, sans regarder le clavier ;
  • de 2 à 3 semaines pour taper 20 mots par minute, ce qui est lent, mais déjà utilisable pour un grand nombre de tâches ;
  • de 4 à 8 semaines pour retrouver, voire dépasser son ancienne vitesse de frappe, ou travailler fluidement.

La disposition bépo est-elle définitive ?

Oui.

La version actuelle des pilotes (RC3) est utilisable en l’état. Les modifications futures ne traiteront que les éventuels bugs et des détails qui ne changeront nullement la disposition telle qu’elle est actuellement.

Est-ce que cela vaut le coup d'apprendre bépo dès maintenant ?

Oui ! Il est déjà possible et facile de l'utiliser sur tous les ordinateurs. Des solutions commerciales existent : claviers et autocollants bépo. Et surtout, le bépo est la meilleure disposition de clavier pour écrire en français, et le nombre d'utilisateurs ne cesse de grandir. « Dès maintenant » est le moment idéal pour s'y mettre. Vous avez probablement des dizaines d’années de frappe au clavier devant vous. Quelques mois d’apprentissage vous apporteront beaucoup d’aisance par la suite.

Pourquoi y a-t-il des numéros de versions ?

La disposition bépo est figée et ne bougera plus. La numérotation était un outil de développement pour arriver à cette version définitive et stable.

Vous entendrez cependant parfois parler de versions personnalisées ou de version « 2 » :

  • certains adaptent le bépo à leur utilisation du clavier (programmation dans un langage donné, seconde langue, problème de mobilité…) ;
  • certains auteurs du bépo, pensent pouvoir encore améliorer la disposition (en utilisant un corpus plus volumineux, en rediscutant certains postulats…). Si ce projet démarre un jour et aboutit, ce ne sera pas avant plusieurs années : comptez-en déjà cinq pour le bépo actuel ! Cette version (si elle se fait) sera proposée comme alternative encore plus poussée pour les utilisateurs vraiment exigeants.

La perspective d’une éventuelle autre disposition ne doit pas vous effrayer ni vous retarder : le bépo est une disposition idéale pour le français, et une éventuelle nouvelle disposition sera bâtie sur une autre intention.

Puis-je apprendre le bépo sans changer de clavier ?

Oui, et encore oui.

N’oubliez pas que regarder le clavier n’est pas indispensable. Si vous apprenez à taper à l’aveugle (beaucoup plus facile avec le Bépo), votre frappe sera plus confortable, plus rapide et surtout plus portable : l’archive nomade (ici) suffira. Nul besoin alors de transporter votre clavier. Un clavier sans le bon marquage peut même vous aider à apprendre la frappe en aveugle, à vous débarrasser du réflexe de le regarder.

Existe-t-il des claviers vendus avec le marquage bépo ?

Pour un clavier avec le marquage bépo, voyez la page Claviers.

Je voudrais changer de clavier, de souris… que prendre ?

Nous avons une page périphériques sur laquelle de nombreux claviers et autres périphériques plus ou moins exotiques sont listés. Le principal problème ergonomique des claviers est que 99 % d’entre eux ont, héritage des machines à écrire, les rangées de touches décalées les unes par rapport aux autres (une vidéo de TypeMatrix™ l’explique bien). Bien que ce décalage ne soit pas ergonomique dès lors qu’on tape à dix doigts — cf. le placement des doigts des méthodes dactylographiques —, quasiment tous les claviers, y compris un bon nombre de prétendument « ergonomiques » ont encore ce grave défaut.

Un des buts de la disposition bépo est de gérer pour le mieux ce défaut. Néanmoins, il est évident qu’il est très profitable d’utiliser un clavier avec les rangées non décalées. En effet quelques exceptions existent, avec des touches replacées en colonnes. Ces claviers sont à l’évidence bien meilleurs d’un point de vue ergonomique (sans être parfaits, naturellement). Malheureusement, ils coûtent assez cher… mais songez au nombre d’heures que vous passez par jour à taper sur un clavier !

Et si je dois réutiliser un clavier Azerty/Qwerty ?

Apprendre un clavier, c’est un peu comme une langue. Vous n’oublierez pas vos anciennes habitudes, tout au plus vous faudra-t-il quelques minutes d’adaptation. Plusieurs utilisateurs utilisent le bépo au travail et l’azerty à la maison ou vice-versa.

Cependant, il est clair que si vous passez dix ans sans toucher un clavier Azerty, vous risquez d’oublier beaucoup mais pourquoi revenir à l’azerty après dix ans de bonheur ?

De plus, si vous maîtrisez la frappe en aveugle (objectif affiché du bépo), rien ne vous empêche d'utiliser la disposition bépo sans que les caractères écrits sur le clavier correspondent.

Quelle est la licence de la disposition bépo ?

Toutes les informations légales.

Questions techniques

Pourquoi avoir recréé une disposition Dvorak francophone alors qu’il en existait déjà une ?

La disposition dvorak-fr présente des problèmes auxquels nous avons apporté des solutions qui nous semblent profitables.

Pourquoi les guillemets français (« et ») sont-ils en accès direct, alors que les logiciels de traitement de texte remplacent automatiquement les guillemets anglais (") ?

Premièrement, le remplacement automatique n’est pas une fonctionnalité de tous les logiciels de rédaction, loin de là. En particulier, la plupart des logiciels de courriel n’ont pas de mécanisme évolué (voire aucun mécanisme) de traitement du texte tapé. C’est aussi le cas de bien des éditeurs de texte, d’un grand nombre de système de gestion de contenu et interfaces d’édition de blog, etc.

Pourtant, dans ces applications, on a aussi besoin de citer et de nuancer ; ce à quoi servent les guillemets. Et puis surtout, il ne faut pas raisonner à l’envers : l’usage de cette conversion automatique s’est répandu précisément parce que les guillemets français ne sont pas disponibles sur le clavier, et pas l’inverse. En créant la disposition bépo, nous avons l’occasion de corriger ce point, nous le faisons. N’oublions pas que les guillemets sont tout aussi spécifiques du français que le « é » ou le « ï ». Il est donc bien évident que c’est aussi un acte « militant » qui vise à promouvoir une écriture correcte de la langue française, du point de vue typographique.

À ce propos, précisons que les guillemets ouvrants («) doivent être suivis d’une espace insécable (clavier bépoMaj+clavier bépoEspace), et que les fermants (») doivent en être précédés.

Pourquoi ne pas mettre l’espace insécable en AltGr ? Pourquoi est-elle en Maj ?

Cette possibilité a été mise en balance, discutée et testée en concurrence de la position actuelle : clavier bépoMaj+clavier bépoEspace.

Il est possible que le critère déterminant soit le fait que le pouce, mis en flexion sous la paume de la main pour appuyer sur AltGr, ne remonte pas assez vite une fois la combinaison en AltGr accomplie (en terme biomécanique, la combinaison AltGr+main droite n’est pas terrible). Certes, ce n’est pas grave dans le cadre de l’usage des guillemets, mais ça l’est pour les autres combinaisons en AltGr suivies d’un espace, puisque le signe composé est le plus souvent invisible (à ce propos, gedit permet de rendre les insécables visibles ; pour les autres éditeurs, il doit être possible de régler la coloration syntaxique ?).

Finalement, l’espace insécable doit rester en majuscule, ne serait-ce que pour les autres symboles qui ont besoin d’elle et qui se trouvent également en majuscule : « : », « ; », « ? », « ! ».

Pourquoi le « / » est-il en double ?

La première touche de la rangée du bas, à droite de clavier bépoMaj sur la plupart des claviers, est la « 105e touche du clavier ». Cette touche est une particularité des claviers européens, mais n’est pas présente sur les vrais claviers ergonomiques ou les claviers américains. À vrai dire, une grande majorité des claviers dans le monde ne possèdent pas cette touche. Un des objectifs de la disposition bépo étant d’être portable sur tous les claviers, les caractères placés sur cette touche sont disponibles en double :

  • le « ê » peut être obtenu par la combinaison clavier bépo^+clavier bépoe ;
  • le « / » est directement accessible sur la touche clavier bépo9.

Si vous comptez, à terme, acheter un clavier 104 touches, il est peut-être judicieux de ne pas du tout utiliser cette touche lors de votre apprentissage du bépo.

Les chiffres, entre rangée du haut et pavé numérique

Compte tenu de leur fréquence moyenne d’utilisation par rapport aux autres caractères, les chiffres ne méritent pas un accès direct. La langue française comporte en effet nombre de caractères spécifiques en plus des 26 lettres de l’alphabet : é, à, è, ç, etc. Ceci nous contraint à déplacer certains symboles vers la rangée du haut — et, ip xp ebdè (de ce fait), à passer les chiffres en Maj si on veut conserver un accès direct à ces caractères d’usage courant.

De plus, les chiffres sont accessibles en accès direct une fois CapsLock enfoncé — ce qui n’est pas le comportement par défaut de CapsLock sur les autres claviers, car ce n’est pas un ShiftLock. Cette exception existe pour simplifier l’existence de ceux qui n’ont pas de pavé numérique indépendant et/ou pas de touche fonction/NumLock, par exemple sur nombre de portables. D’ailleurs, même sur les claviers qui en possèdent, ce n’est pas la panacée, car il faut déplacer le bras droit pour atteindre le pavé numérique ou faire des manipulations supplémentaires pour utiliser le NumLock. Il est toutefois conseillé d’utiliser ces dispositifs quand on a plus d’une dizaine de chiffres à taper en séquence.

 Disposition en braille

Nous n’avons malheureusement pas les compétences nécessaires pour produire une « image » de la disposition fr-dvorak-bépo qui soit exploitable en braille. Si d’aventure un tel ajout vous était nécessaire, nous serions heureux de pouvoir l’effectuer avec votre aide.

Disposition personnalisée

Maintenant que vous avez pris goût à une disposition ergonomique, vous vous prenez à rêver d’un clavier qui vous ressemble ? La page « Trucs et astuces » liste les personnalisations possibles déjà effectuées par certains membres du projet.

Vous pouvez aussi vous inspirer ou emprunter une disposition personnalisée d'un membre du projet, elles sont toutes disponibles sur la page des variantes du bépo. N’hésitez pas à y ajouter votre version personnalisée !

Questions sur les caractères

Les explications sur certains caractères présents sur la disposition ont été transférées sur le guide d’utilisation du bépo.