Penclic C2

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Penclic c2 zenlap.jpg
Ce clavier compact plat avec 3 ports USB à l’arrière a été conçu par Penclic, connu pour ses souris-stylo.
Zenlap propose ce produit sérigraphié en BÉPO et est heureux d’offrir à tous les visiteurs de notre site une remise de 10 % avec le code promo : «P3nCl1c8P».

Caractéristiques techniques

Type Compact avec pavé numérique intégré
Chiclet relativement silencieux[1] à espacement normal
Filaire[2]
Dimensions L : 286 mm (moins d’une feuille A4 en paysage)
P : 160 mm + cordon, soit 170 mm minimum (prévoir l’espace pour les branchements USB)
H : 9 mm sur le clavier[3], 27 mm à l’arrière (ou 36 mm avec rehausseurs)
Inclinaison Par défaut : aucune
Avec rehausseurs escamotables : environ 3°
Pavés numériques Intégré : activable par clavier bépoFn et/ou par clavier bépoVerrNum selon l’OS et la disposition de clavier
Externe USB
Externe Bluetooth
. Pour les pavés numériques externes, cf. l’info à la fin.
Couleurs Boîtier : beige-gris
Touches : blanc
Touche Entrée : vert-bleu = repère visuel[4] pour compenser la taille réduite de cette touche[5]
Finition Touches : mates
Boîtier : très mat, anti-reflets
Connectique USB 2.0 par câble de 1,4 m[6]
Ports USB 3[7] (2 à droite du cordon, 1 à gauche), USB 2.0
Pour souris, pavé numérique, et d’autres périphériques peu gourmands[8].

Retours d’expérience

Par Marcel : Ergonomie : mieux qu’Apple

De type chiclet, le Penclic C2 ressemble à beaucoup d’égards au clavier compact Apple mais s’en distingue par deux immenses avantages :
  1. Il se pose à plat. Toutes les touches culminent à 9 mm au-dessus du plan de travail.
  2. Ses ports USB ne sont pas sur les côtés.

Design suédois, évite les surfaces noires et/ou brillantes, pour le meilleur confort visuel possible.

Sur le pavé numérique intégré, les opérateurs sont ergonomisés grâce à une permutation circulaire qui fait monter le clavier bépo+ de la rangée B sur la rangée C.

Comment j’ai vécu mon début avec le Penclic C2

Comme j’ai besoin d’un clavier standalone et que j’avais fait une mauvaise expérience avec du milieu de gamme pas cher, j’ai craqué pour le Penclic en Bépo de Zenlap. Côté ergonomie, bien qu’étant décalé, il est meilleur que les claviers Apple, auxquels il ressemble par la disposition physique des touches sans avoir l’inclinaison par défaut des claviers Apple. De plus, les branchements/ports USB sont à l’arrière et non sur les côtés, c’est mieux pour la souris.

La touche Entrée finalement n’est pas trop étroite. Quand le but est de rapprocher la souris, on a plutôt tendance à se plaindre quand elle est plus large, comme sur mon netbook mais sans souris, donc je ne savais pas que la touche Entrée ISO étroite ne gêne pas les utilisateurs.

Les touches gauche-droite enfin doivent avoir la même taille que haut-bas, comme c’est le cas ici, où haut-bas sont des demi-touches – un peu plus hautes en fait –, donc gauche-droite aussi, car le vide au-dessus sert à mieux se repérer, s’avère-t-il à l’usage.

Certes les touches sont décalées mais la frappe en A de NémOlivier est faite pour ce type de clavier, et celles et ceux qui ont vu la proposition de version 2.0 savent que le bépo peut intégrer la frappe en A avec la touche tiret dans une variante unique pour tout type de matériel, droit et décalé, ISO et ANSI.

Quelques trucs et astuces

Pavé numérique : comment le booster sous Windows

Comme les autres claviers compacts complets, le Penclic C2 a un pavé numérique intégré, dont le bloc des chiffres sert par défaut pour les fonctionnalités d’édition si on est sous Windows, comme sur les autres pavés numériques. Sur le bépo 1.0, pour y avoir les chiffres, on est obligé d’actionner au préalable la bascule clavier bépoVerrNum, ce qui se passe sur le Penclic C2 par clavier bépoFn+clavier bépoF11. Bascule couplée à une autre bascule : Verrouillage Fonction sur pavé numérique (clavier bépoVerrFn/Num).

Or sous Windows, où avec clavier bépoFn on a sur le pavé numérique juste les fonctionnalités d’édition (en plus des quatre opérateurs), avec les touches fléchées en croix et non en T inversé[9], on peut avoir le même confort que sous Mac OS, où il suffit d’appuyer sur clavier bépoFn pour taper des chiffres sur le pavé numérique intégré. La bascule actionnée par clavier bépoFn+clavier bépoF11 est alors seulement clavier bépoVerrFn/Num. Désactiver les fonctionnalités d’édition sur le pavé numérique est possible au niveau de la disposition de clavier. Cf. la section qui en parle dans une proposition pour la nouvelle version du bépo.

Penclic propose aussi des pavés numériques externes, filaire et sans fil, voir les liens dans les caractéristiques techniques. Selon le mode d’emploi, la bascule clavier bépoVerrNum du pavé numérique externe n’agit pas au niveau de l’ordinateur, comme le font les autres touches clavier bépoVerrNum, mais uniquement au sein du pavé numérique externe. Ainsi on peut verrouiller les chiffres sur ce dernier sans verrouiller en même temps le pavé numérique intégré du clavier compact[10].

Bruit de frappe : un silencieux pour le réduire à son minimum

C’est sur les genoux que le Penclic C2 est le plus silencieux puisque le boîtier ne peut plus résonner librement, par exemple pour les personnes se déplaçant en train qui utilisent le Penclic C2 avec une tablette[11].

Pour avoir le même effet sur le bureau, je recommande de poser le Penclic C2 sur un tapis de souris de 2 mm d’épaisseur avec des logements aux endroits des 9 pieds du boîtier[12], ou plus simplement et moins cher : découper un morceau de film mousse et le fixer avec des pastilles adhésives ou du ruban adhésif double face.

Transport : transformer la boîte en coffret pratique

Je renchéris sur la suggestion de Flavien de toujours ranger le Penclic C2 dans son carton avant de le transporter. La boîte est spécialement pensée pour s’ouvrir et se refermer facilement, d’une seule main, avec une fermeture aimantée simple à manier et inabîmable au niveau du cartonnage, faite pour un usage intensif. Si des aimants risquent de se détacher, c’est que pour augmenter leur force d’attraction en repos, la couche de colle est réduite, comme d’ailleurs le carton ondulé est évidé jusqu’à la couche extérieure de la boîte. Pour prévenir tout souci, on peut fixer les trois aimants avec du ruban adhésif ou un morceau de bristol collé par-dessus. S’il est déjà trop tard, on peut les remplacer, car les disques magnétiques en néodyme nickelés sont peu onéreux[13]. Pour bien faire, on va protéger le tout dans une housse imperméable.

Afin de pouvoir extraire le clavier par le haut et le remettre facilement dans son coffret, entailler le carton au cutter comme indiqué sur les photos (à venir). Commencer par extraire par le côté la coque dans laquelle le clavier est calé, et refermer le rabat du côté. Poser le cutter sur la ligne du slogan « Your desk will thank you. Your fingers will, too. » et le tirer vers soi à 1 cm du bord intérieur jusqu’au niveau de l’angle, sur lequel terminer en arrondi comme d’origine. Tourner le coffret, et compléter l’entaille dans l’autre sens jusqu’à la charnière pour rendre la partie centrale rabattable. Faire cela des deux côtés, couper éventuellement les languettes, et votre coffret est prêt.

Le logement du cordon peut lui aussi être élargi moyennant quelques coups de ciseaux et un peu de scotch de renfort à l’endroit le plus fin (au niveau du fond), comme sur la photo (à venir). Ce logement est de taille réduite parce que sur les premiers modèles, le cordon était plus court. Dès la prochaine mise à jour du produit, cet élément du conditionnement sera adapté[14].

Par Flavien : Un très bon Compact

Un clavier Penclic C2 marqué en BÉPO m’a été fourni par la société Zenlap pour test. Il s’agit d’un clavier compact fin et plat, très proche d’un clavier d’ordinateur portable.

Premières impressions

Les 3 ports USB derrière la montagne

À l’ouverture de la boite, y’a pas à dire le clavier en lui même est beau, la petite montagne sur le haut du clavier choque en premier lieu mais le clavier étant très plat il faut une partie plus épaisse pour y loger l’électronique et — première bonne surprise — les trois ports USB intégrés (d’après la boite il ne devait y en avoir que deux.).

Le marquage
Marquage du clavier

Le marquage est de bonne qualité, et pour les particularités du BÉPO on fait même très bien la différence entre le tiret cadratin et le demi-cadratin contrairement à certains claviers concurrents. Les trucs étranges côté marquage certains caractères AltGr sont placés bien à droite de la touche, d’autres plus au centre. Le point du pavé numérique n’est pas marqué mais bien présent en appuyant sur H. Pour la couche fn certaines touches ont le droit au logo et d’autre le nom complet. Si un logo pour imprime écran n’existe pas, un petit haut parleur barré passerai mieux que « Silence ! » en toute lettre.

Le layout

Le clavier est un « 105 touches » (79 physique) et en disposition ISO, compact, le logo de Penclic prend la place de la fenêtre ou de la pomme sur la touche Super, pourquoi pas, ça ne privilégie aucun OS comme ça. Il n’y a pas de touche Menu, mais en même temps, qui l’utilise ?

À l’utilisation

Sous les doigts, le clavier se ressent comme n’importe quel clavier des ordinateurs portable actuel. On faut bien la distinction entre les touches et les capteurs sensoriels pour replacer ses doigts en position de repos. Par contre quelques rares fois la frappe n’est pas prise en compte (lorsque l’on appuis pas bien au centre de la touche) ou la touche heurte le plastique avant d’être frappée (j’ai surtout remarqué ça pour la flèche de droite et les touches fonctions).

Le pavé numérique

Ah, le pavé numérique ! Gros point faible de tout clavier compact, celui du Penclic C2 ne déroge pas à la règle en tout cas sur PC, car sur Mac il est mieux intégré.
⁃Sur PC (testé sous Windows 10) pour activer le pavé numérique il faut faire la combinaison Fn+F11 taper ses chiffres normalement et ensuite le désactiver via Fn+F11 sinon il va falloir maintenir Fn pour taper certaines lettre. Ajouter un pavé numérique externe n’arrange rien car il vous faudra quand même l’activer et le désactiver à chaque utilisation (testé avec un clavier fullsize en guise de pavé externe).
⁃Sur Mac (testé sous MacOS X.10) vu qu’il n’y a pas besoin d’activer le pavé numérique — ça n’existe pas sous Mac — il suffit de maintenir enfoncer la touche Fn et de taper les chiffres, et simplement relâcher Fn pour repasser aux lettres. Ce qui le rend bien plus facilement utilisable que sur PC (deuxième bonne surprise du clavier).

Autres remarques

Troisième bonne nouvelle les ports USB sont assez alimentés pour y brancher une Clef USB (je sais ça se fait pas mal de nos jours, mais avant à part une souris on ne pouvait pas mettre grand chose sur les USB du clavier), mais pas un disque dur qui a besoin de deux ports USB pour fonctionner.
Le clavier est plat et fin, il ne surélève donc pas les mains ce qui le rend très agréable, en revanche sa finesse le fragilise et le plastique plis facilement, je conseil de le mettre dans son carton (qui rentre facilement dans un sac à dos) pour le transporter.
La touche Entrée est un peu étroite à mon goût mais à l’utilisation ça ne dérange pas.
La couche Fn est bien pensée. Les touches Silence, Son+ et Son- sont placées au même endroit que sur mon Sony VAIO, les touches Page Up, Page Down, Début et fin sont logiquement placées sur les flèches. Seul reproche, la touche VerrNum aurai mérité sa touche à elle pour une utilisation PC.
Une petite faute d’orthographe s’est glissée dans le manuel rapide, « problémes » au lieu de « problèmes »

Conclusion

En haut Autocollants La Caverne d’Ébani sur clavier VAIO, au milieu Clavier Penclic C2, en bas Clavier Logic Keyboard Ergoneos

Si vous cherchez un clavier Compact, le Penclic C2 est un très bon choix, son seul défaut étant commun à tous les compact (pavé numérique) on ne va pas en tenir compte.

Points forts

⁃Clavier plat
⁃Marquage BÉPO
⁃3 ports USB
⁃Deux fois moins cher qu’un clavier TypeMatrix

Points faibles

⁃Pavé numérique (sur PC surtout)
⁃Mais deux fois plus cher qu’un clavier fullsize standard

Comparaison avec d’autres claviers marqués BÉPO

⁃Les touches ne glissent pas et on arrive à mieux se diriger en aveugle contrairement au Logic Keyboard qui glisse et où on est décalé au bout de quelques secondes.
⁃On sent bien les repères sensoriels, contrairement aux autocollants où leur hauteur masque ces repères.
⁃On fait bien la différence visuellement entre le tiret demi-cadratin et le tiret cadratin contrairement aux autocollants de la Caverne d’Ébani où les deux se ressemblent.

Par Mimoza : Bon rapport qualité/prix

Déballage

Penclic c2 boite face.jpeg

Une fois le colis réceptionné et déballé, la boite en elle même est de bonne facture et protège bien le produit. Un autocollant «Bépo keyboard layout» nous annonce sans ambiguïté sa particularité. J'aurais préféré avoir le texte en français, mais ça reste du détail. La première surprise est de comprendre que la boite peu s'ouvrir comme un coffret via un système aimanté. Bon pas de chance un aimant était manquant et un autre décollé, pour un seul bien en place, mais ce n'est pas si grave.

Penclic c2 boite dos.JPG

Au dos rien de particulier, du blabla commercial, le «design scandinave» m'a fait penser à IKÉA mais en l'entreprise est scandinave en effet. C'est aussi la première fois que je lis «les risques de LER», qui signifie «Lésion par Effort Répétitif», une petite astérisque n'aurait pas été de trop pour le spécifier, ou même utiliser «TMS» (Trouble Musculo-Squelettique) qui est plus répandu.

Penclic c2 boite coté.JPG

Sur la tranche rien de particulier, sauf pour le nombre de port USB marqué qui sont au nombre de 3 et non 2, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Penclic c2 boite face ouvert.JPG

L'ouverture en mode coffret est une bonne idée, mais … juste esthétique. Il est en effet impossible de sortir le clavier par là, il faut ouvrir la boite sur le coté pour pouvoir vraiment accéder au clavier. Sûrement utile pour la présentation du produit pour les commençants, mais pas pour l'utilisateur final. Il est toujours possible de découper un peu le carton pour changer cela, ça permet d'avoir une boite de transport esthétique et pratique.

Penclic c2 boite intérieur.JPG

On accède enfin au produit pour le prendre en main. On peut voire que l'envellope plastique tient et protège parfaitement le clavier qui ne risque pas de se déloger ou se prendre un coup pendant le transport. Petit bémol sur le câble qui est un peu contraint dans un logement qui ne semble pas en adéquation avec son enroulement, mais notons le logement spécifique pour la prise USB ce qui est bienvenue.

Penclic c2 éléments.JPG

Une fois tout déballé on trouve le clavier bien entendu, plus un notice d'utilisation, un papier pour la garantie et en bonus pour la version Bépo, une petite carte expliquant ou trouver les ressources nécessaire pour l'installation du pilote. Il va donc falloir faire attention que l'URL donné (httpS://bepo.fr/wiki/installation) soit toujours accessible. C'est une petite attention qui ne paye pas de mine mais révèle le soin qui a été apporté au packaging de la version Bépo, merci Penclic & Zenlap :D

Tour du propriétaire

Intéressons nous de plus près au clavier lui même.

Penclic c2 zenlap.jpg

Le clavier est d'un blanc cassé qui, je trouve, donne un air «rétro» de la couleur usuel des années 80/90. Le touché du cadre pourrais être amélioré à mon avis, on est entre le plastique et le touché «velours», mais ce n'est pas cette surface que l'on touche tous les jours. Le touché des touches est par contre plus «classique» mais bien plus confortable, surface très légèrement granité avec un plastique qui semble de bonne qualité. La touche «entrée», qui est de couleur bleu/vert, semble teinté dans la masse, ce qui lui permettra de ne pas perdre sa couleur avec l'age. La «gravure» est a base autocollante , il faut voir si à l'usage ils sont tenace, mais d'apparence leur qualité semble tout a fait correcte. Il ne couvre pas la totalité de la touche mais juste le caractère, comme ce qui se fait dans le reste du commerce (TypeMatrix, Logitech, …) ils sont assez fin et ne se note pas sous les doigts, donc pas de faute de ce coté. Autre bon point, pas de plastique brillant ou autre décoration inutile. Les surfaces n'étant pas réfléchissantes, aucun reflet de lumière ne viendra vous gêner, mais bien sur vous ne regardez pas votre clavier quand vous tapez maintenant ;)

Ce qui m'a paru étrange au premier abord est la différence de taille de police de caractère pour les touches Ctrl, Fn, Alt, Alt Gr ; leur hauteur est en effet un peu supérieur aux autres touches mais cela justifie t-il une telle différence ? De même la touche Verr Maj est en gras … pourquoi ? On notera l'effort de francisation des indications des touches «Fn». Cependant pourquoi avoir utilisé des icônes pour les touches de volume +/- mais pas pour celle de désactivation du son ? Sinon au lieu de «Silence!», j'aurais pris un plus classique «Muet». De même l'icône de figeage de la console n'est pas vraiment explicite, pourquoi ne pas avoir mis en toute lettre (comme ses voisines) un «(arrêt) défil» utilisé sur d'autre clavier du commerce ? Le fait d'avoir mis le logo de la marque au lieu de la fenêtre n'est pas une mauvaise idée et rend le clavier plus passe partout, les Linuxiens/BSDeistes/Appleins/… apprécieront. Le pavé numérique est en rouge … et le premier réflexe est de se dire «mais où est la touche rouge pour y accéder ?». Il faut faire un «Fn + Verr Num» et ensuite on peut taper les chiffres. J'avais une crainte sur le placement du «/» mais finalement il tombe assez bien sous le petit doigt. Dommage de ne pas avoir inscrit le «.» alors qu'il est bien présent lors de la frappe sur la touche «h».

Penclic c2 dos.JPG

Au dos rien de particulier. On se demande juste pourquoi avoir mis des rehausseur à l'arrière alors qu'il les faudrait à l'avant pour encore améliorer l'ergonomie. On voie aussi 2 vis apparente mais une troisième se trouve en dessous de l'autocollant de contrôle de qualité au milieu.

Penclic c2 coté cable.JPG

Coté câble on a la bonne surprise de trouver 3 prises USB au lieu des 2 écrit dans les spécifications. Cela permet d'adjoindre, au cas où, au clavier le pavé numérique, le pavé tactile de la marque et tout autre périphérique USB pas trop gourmand, genre une clé USB.

Les entrailles

Pour l'ouvrir il suffit de retirer les 3 vis que l'on a vu au dos du clavier et de suivre la bordure en faisant sauter tous les clip. Attention a ne pas les casser car la rigidité du clavier repose sur l'ensemble de ces clips pour assembler efficacement les deux faces du clavier.

Penclic c2 intérieur.JPG

Une fois ouvert on constate que l'électronique est assez réduite et que les prises USB prennent le plus gros de la place. Je ne suis pas aller plus loin dans le démontage car cela aurait été destructeur. L'assemblage qui se trouve sous les touches est similaire a celui des TM® et comme j'ai déjà expérimenté un tel démontage je sais la complexité du remontage avec un résultat aléatoire.

Comparaison avec un Type Matrix

Comme ce clavier se veux un concurrent directe du TypeMatrix 2030 et que j'en ai a ma disposition je me suis permis un petit comparatif photo.

Penclic c2 vs TM.JPG
Penclic c2 vs coté TM.JPG
Penclic c2 hauteur face2 vs TM.JPG
Penclic c2 hauteur vs TM.JPG
Penclic c2 hauteur rehausseur vs TM.JPG
Penclic c2 hauteur face vs TM.JPG


Penclic c2 vs portable.JPG

Une dernière photo de comparaison avec un clavier de portable (HP Probook ici)

Critique final

A moins de 60€ ce clavier me semble une bonne offre. Compact, plat, touches multimédia, pavé numérique, 3 prises USB, il ne manque rien et on a même un plus. Donc pour ceux que l'achat d'un TM® est trop onéreux car deux fois plus cher, ce clavier est une bonne alternative. Dommage qu'il ne soit pas orthogonale … pour la prochaine version peut être :-þ

Notes

  1. Le bruit de frappe est celui d’un clavier chiclet dans un boîtier en l’air. La course réduite des touches (2 mm) occasionne beaucoup moins de bruit que les claviers ordinaires, mais le boîtier résonne librement, au contraire d’un ordinateur portable qui amortit le bruit par sa masse.
  2. Sur le bureau, c’est un avantage certain. (Apple propose son clavier compact seulement en version sans fil.)
  3. Le boîtier a une épaisseur de 5 mm, ses pieds le soulèvent de 2 mm, et la course des touches est de 2 mm (elles dépassent de 2 mm au-dessus du boîtier).
  4. Même si a priori l’utilisateur n’est pas censé regarder son clavier…
  5. La touche clavier bépoEntrée ISO étroite est commune à tous les claviers Apple actuels. Elle s’explique à la fois en regard des claviers ANSI (où une touche Entrée ISO normale conduit à élargir la touche clavier bépoBackslash qui sur les claviers ANSI est au-dessus d’clavier bépoEntrée), et par les préférences de la majorité des utilisateurs (cf. ANSI or ISO? Which keyboard layout is more ergonomic?).
  6. Longueur minimum ; 149 cm sur l’exemplaire mesuré.
  7. La version AZERTY n’a que deux ports USB. Le packaging du produit est fusionné avec celui de la version QWERTY ISO, et le troisième port USB de la version BÉPO est ainsi un plus dont on ne peut que se réjouir. Et une bonne surprise pour ceux qui n’auraient pas lu la fiche produit sur le site de Zenlap, et/ou la présente page. Ceci est un message à l’attention des utilisateurs qui commenceraient par lire la boîte avant de déballer le matériel !
  8. Les ports USB sur les claviers ne conviennent aux disques durs externes que de façon très limitée, à cause des problèmes d’alimentation – le tout n’est relié à l’ordinateur que par un seul port ! – et de passage des données. S’il faut absolument brancher un disque dur, alors n’en brancher qu’un seul, et brancher le clavier sur un port USB 2.0, non 3.0 dans ce cas (sinon c’est possible). Mais cette pratique est déconseillée.
  9. La touche centrale clavier bépo5 est inutilisée car affectée à clavier bépoClear, une fonctionnalité qui semble obsolète au point de ne pas être référencée dans le mode d’emploi du pavé numérique.
  10. « La touche du verrouillage numérique du Penclic Numpad™ est séparée du verrouillage numérique normal de l’ordinateur. Ceci vous permet d’utiliser le Penclic Numpad™ avec des ordinateurs portables et des claviers aux dimensions réduites. Les fonctions de la rangée supérieure ()= ne fonctionnent que dans Windows. » Citation du mode d’emploi
  11. Plusieurs vidéos sur YouTube montrent comment brancher n’importe quel clavier USB sur un téléphone ou une tablette tactile (nécessite un adaptateur) pour l’utiliser à la place d’un PC avec le même confort de frappe : galaxy tab 10.1 + keyboard and mouse (muet) ; How to use a keyboard and mouse with your Galaxy Note 2 or tablet.
  12. 4 pieds en caoutchouc antidérapants à l’avant, un ergot de boîtier au milieu entre les pieds 2 et 3, et un pied de part et d’autre des deux rehausseurs à l’arrière.
  13. On en trouve sur internet par exemple chez Supermagnete, sous la rubrique Disques, en filtrant par le diamètre 15 mm – 15 mm. Les mêmes sont probablement ceux à 2 mm d’épaisseur. Ceux de 3 mm coûtent un peu plus cher mais ont ⅔ plus de force et se vendent déjà par 5. (Le surplus est toujours bien vu chez les enfants.)
  14. Renseignement fourni par Penclic et transmis par Zenlap.