Version 1.1rc1/Touches mortes/Arabe

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

< Version 1.1rc1‎ | Touches mortes
Version du 10 décembre 2016 à 00:41 par Milton (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

La version 1.1 pourrait ajouter une touche morte lettres arabes permettant l’accès à l’ensemble des caractères de l’abjad arabe.

De la même façon que la touche morte pour l’alphabet grec, cette touche morte n’a pas vocation à taper des phrases complètes en arabe. Par ailleurs, la création ou non d’une telle touche morte est indépendante de celle d’une variante au BÉPO (type bépo arabe) vers laquelle la transition se ferait au moyen de bascules (gérées au sein du système d’exploitation). Il serait toutefois possible de taper un nombre restreint de lettres consécutives, par exemple pour écrire des noms propres. L’on notera que l’arabe est la deuxième langue la plus parlée en France[1] (mais pas nécessairement écrite), et qu’environ cent millions de personnes habitent dans un pays francophone où l’alphabet arabe est utilisé[2].

Avantages

  • Possibilités de taper des caractères, voire mots dans les langues utilisant l’alphabet arabe, sans recourir à l’installation d’une disposition alternative.
    • Réponse à un besoin réel des locuteurs (pour beaucoup natifs) de l’arabe en France ayant peu d’outils pratiques à leur disposition pour saisir des noms propres ou lettres isolées.

Inconvénients / critiques

  • Ne permet que la saisie d’un petit nombre de lettres ; l’appui sur la touche morte avant chaque saisie de caractère peut être assez pénible dès que l’usage devient trop fréquent. Il devient alors nécessaire de recourir à une disposition alternative en concevant une bascule ergonomique (gérée par l’OS, en général).
  • Association entre lettres latines de la couche de base et lettres arabes potentiellement complexe, du fait que l’arabe est un abjad (avec une seule voyelle, alif). Voir si des normes internationales (ISO 9995-9 ?) apportent des solutions standard au problème.

Portabilité

  • Windows : OK
  • X.Org : OK
  • macOS : OK

Options de vote envisagées

Il est envisagé de séparer le vote en plusieurs parties :

  1. Principe de création de la touche morte arabe, sans se prononcer sur la position de la touche ni sur l’association des touches aux lettres cyrilliques.
  2. Choix de l’emplacement de la touche morte.
  3. Contenu de la carte.

Les deux premières parties sont séparées afin de pouvoir tenir compte du choix de créer ou non les touches mortes arabe, API et hébreu. Le cas échéant, la position (ou une liste de positions possibles) de la touche devra être fixé pour la norme AFNOR. Enfin, la dernière partie pourra être votée ultérieurement, de préférence en prenant compte d’éventuelles normes préexistantes (ISO 9995-9 ?).

Étape 1

  • pour : acceptation du principe de création de la touche morte sans préjuger de sa position
  • contre : refus du principe de création

Étape 2

À fixer au sein d’un vote plus général ?

Étape 3

[…]

Notes et références

  1. Emmanuelle Talon, «  l’arabe, une “langue de France” sacrifiée », le Monde diplomatique, octobre 2012 [lire en ligne].
  2. Voir cette image, par Fauve, qui compare les aires culturelles francophones, arabes et cyrilliques.