Bépo arabe

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Le bépo arabe est une disposition de l’alphabet arabe à l’usage des francophones bépoètes utilisant aussi l’arabe, mais sporadiquement. À cet effet, l’élaboration du bépo arabe procède d’une substitution des lettres latines du bépo originel par leurs homologues phonétiques arabes. L’idée sous-jacente étant que le bépoète — principalement francophone — ne sera pas trop désorienté lorsqu’il aura à utiliser ponctuellement l’arabe. En ce sens, le bépo arabe n’est donc pas optimisé pour les utilisateurs réguliers de l’alphabet arabe et saurait encore moins se substituer à une véritable disposition ergonomique d’une langue utilisant cet alphabet (qui au demeurant n’existe pas encore à la rédaction de cet article).

Langues et dialectes utilisant l’alphabet arabe

Pour comprendre comment est élaboré le bépo arabe il faut bien distinguer la langue arabe de l’alphabet arabe car, outre l’arabe même, l’utilisation de l’alphabet arabe s’est étendue historiquement et sociologiquement à de nombreuses langues du reste non sémitiques, tels le persan, le kurde et l’ourdou. Chacune de ces langues ayant adapté, par ajout ou par modification de lettres, l’alphabet arabe.

À cette première difficulté, vient s’ajouter la diglossie caractéristique de la langue arabe qui juxtapose, d’une part, l’arabe véhiculaire littéraire (comprenant l’arabe classique et l’arabe standard moderne) dont l'usage est limité aux situations formelles, à l'enseignement ainsi qu’aux médias et institutions étatiques, et, d’autre part, l’arabe vernaculaire constitué des différents dialectes régionaux de l’arabe qui sont d'usage quotidien, dans le milieu familial aussi bien que dans le milieu public quoique ne bénéficiant d’aucun statut officiel à l’heure qu’il est. Aussi, à l’instar des langues non arabes utilisant l’alphabet arabe, chacun des dialectes de l’arabe apporte son lot de caractères étendus.

Ces dialectes peuvent qui plus est tellement dissembler qu’un même son peut être translittéré de plusieurs manières différentes selon le dialecte. Ainsi le son [g] est translittéré « ڭ » (d’origine ouïghoure) en dialecte marocain, « گ » en persan et « ڨ » en algérien et tunisien, quand ce même graphème « ڨ », s’il translittère le son [g] en dialecte algérien et tunisien, translittère le son [v] en dialecte marocain et égyptien (remarquez que dans cet exemple il y a une manifeste discontinuité géographique quant à l’utilisation d’un même graphème).


Tout cela préfigurant sans doute des versions régionales du bépo arabe…

Liste des caractères à prendre en charge

Les 28 lettres originelles de la langue arabe classique

ﺍ ﺏ ﺕ ﺙ ﺝ ﺡ ﺥ ﺩ ﺫ ﺭ ﺯ ﺱ ﺵ ﺹ ﺽ ﻁ ﻅ ﻉ ﻍ ﻑ ﻕ ﻙ ﻝ ﻡ ﻥ ه ﻭ ﻱ

Diacritiques vocalisateurs et autres

Voyelles simples

ﹶﹸﹺ

Tanwīn

ﹰﹴﹲ

ʾAlif Madda

آ

Signes de syllabation de gémination et hamza

ﹼﹾء

Signes de ponctuation

،؛؟ـ.

Chiffres indo-arabes

Variante orientale

۰۱۲۳۴۵۶۷۸۹

Variante occidentale

٠١٢٣٤٥٦٧٨٩

Lettres additionnelles dialectales

Des dialectes maghrébins

Marocain
  • [g] : ڭ
  • [v] : ڤ
Algérien et Tunisien
  • [p] : پ
  • [v] : ڥ
  • [g] : ڨ

Du dialecte égyptien

  • [p] : پ
  • [ʒ] : چ
  • [v] : ڤ

Lettres additionnelles des autres langues que l’arabe

Des langues iraniennes

Persan
  • [p] : پ
  • [ʧ] : چ
  • [ʒ] : ژ
  • [g] : گ
Pachto
  • [p], [ʧ] et [ʒ] comme en persan
  • [g] : گ ou ګ
  • rétroflexes (rond ou point souscrit ou comme en ourdou pour le pashto du Pakistan) :
    • [ʈ] : ټ
    • [ɖ] : ډ
    • [ɽ] : ړ
    • [ʂ] : ښ
    • [ʐ] : ږ
    • [ɳ] : ڼ
  • affriquées :
    • [ʦ] : څ
    • [ʣ] : ځ
Kurde d’Irak et d’Iran
  • [p], [ʧ], [ʒ] et [g] comme en persan
  • [v] : ڤ
  • [ɽ] : ڔ
  • [ɫ] : ڶ
  • Voyelles :
    • [o] : ۆ
    • [e] : ێ

Des langues indiennes

Ourdou (nastaʿlīq)
  • [p], c [ʧ], ž [ʒ] et [g] comme en persan ;
  • rétroflexes (petit ṭāʾ suscrit) :
    • [ʈ] : ٹ
    • [ɖ] : ڈ
    • [ɽ] : ڑ
  • aspirées (hāʾ subséquent ; toujours en graphie liée) :
    • [kʰ] : كھ
    • [gʱ] : گھ
    • ch [ʧʰ] : چھ
    • jh [ʤʱ] : جھ
    • ṭh [ʈʰ] : ٹھ
    • ḍh [ɖʱ] : ڈھ
    • [tʰ] : تھ
    • [dʱ] : دھ
    • [pʰ] : پھ
    • [bʱ] : بھ,
    • [ɽʱ] : ڑھ
Kâchmîrî
  • [p], c [ʧ], et [g] comme en persan
  • [ʦ] : ژ
  • rétroflexes : comme en ourdou
  • aspirées : comme en ourdou plus
  • [ʦʰ] : ژھ.
  • « h d'aspiration » : ھ
  • « h indépendant » : « ﮨ / ﮩ »
  • [kʰ] : خ
  • [f] ou [pʰ] : ف
  • le yāʾ se trace différemment selon qu'il représente :
    • la consonne [j] : ے (yāʾ retourné sans point en finale ou isolé),
    • une marque de palatalisation (concerne la consonne précédente ; elle ne peut donc jamais être à l'initiale) : elle se trace comme un yāʾ dont les points sont remplacés par un rond souscrit (caractères non disponibles en Unicode) sauf en fin de mot, où elle devient ى ; la forme isolée est un yāʾ retourné à hampe allongée ل۪ے avec rond souscrit.

Des langues chinoises

Ouïghour

Il est plus exact de reconnaître au Ouïghour son appartenance au groupe des langues turques mais le fait est que les principaux locuteurs de cette langue — les ouïghour — habitent la région autonome du Xinjiang en Chine, et considérant que leur système d’écriture arabisé ait influencé les autres langues arabisées de Chine, nous estimons plus pertinent de classer cette langue parmi les langues chinoises, ne serait-ce que dans le sens où elle est majoritairement utilisée dans le monde chinois, d’autant plus qu’aucune autre langue turque ne privilégie officiellement la transcription arabe pour accorder tout un titre aux langues turques.

Cas du Xiao’erjing

Il s’agit de l’adaptation de l’alphabet arabe aux langues chinoises autres que le Ouïghour.

ligatures esthétiques et autres caractères

؉؊٪٫٭۞۩ﷹ﷼ﷲ⚝☫☪☩﴾﴿


L·a·es disposition·s

Ci-dessous, seront listées les différentes dispositions d·u·es bépo·s arabe·s.

Selon les cas, pourront co-exister deux dispositions concurrentes du bépo arabe pour une même région donnée. Il s’agit de pallier la diglossie sus-évoquée en créant une disposition spécialisée dans l’arabe littéral et une autre pour les dialectes de l’arabe ou les langues non-arabes utilisant l’alphabet arabe.

La nomenclature utilisée pour désigner les différentes variantes procède de la manière suivante :

  • La mention « Bépo-arab » est toujours au début (« arab » étant le code de l’alphabet arabe selon la norme ISO 15924) ;
  • Séparé par un tiret bas « _ », apparaît le code du pays pour lequel la disposition est optimisée (Selon la norme ISO 3166-1, code Alpha-2) ;
  • Séparé par un tiret bas, encore une fois, apparaît finalement le nom de la langue ou du dialecte pour lequel la disposition est optimisée, selon l’étiquette d’identification de langues de l’IETF.

Table des correspondance entre les lettres du bépo et celles du bépo arabe

Pour autant de raisons que la simplicité, la parcimonie et la cohérence, que l’on peut toutes résumer dans le principe de moindre surprise on s’inspire autant que possible du système de transcription d’ArabTeX.

Bépo-arab_MA_*

Bépo-arab_MA_ar

Bépo-arab_MA_ary

Cette version est optimisée pour les francophones qui souhaitent pouvoir écrire le dialecte marocain (darija) en caractères arabes quoiqu’elle permette aussi de saisir les lettres nécessaire à l’Arabe littéral. À cet effet, est présente en troisième couche sur la ligne des chiffre la graphie occidentale des chiffres indiens. Elle n’est pas en accès direct car, étant d’une très rare utilisation au Maroc, elle est présente pour les quelques cas où l’utilisateur aurait besoin de saisir de tels chiffres. De même que, à la place du G, du bépo originel, pour transcrire le son [g], est présent le glyphe « ڭ » en usage pour transcrire un tel son au Maroc (contrairement au reste du Magreb qui utilise « ڨ »).

Carte :

Carte du Bépo-arab MA ary.png


Il est possible d’ajouter les lignes suivantes au fichier /usr/share/X11/xkb/symbols/ma affin que le système prenne en charge la disposition bépo arabe pour le dialecte marocain.

// vim: syntax=xkb
// Bépo-arab_MA_ary is a layout dedicated to arab alphabet based on Bépo layout and optimized to Moroccan dialect (Darija).
// It is dedicated to French speaking using sometimes Moraccan dialect and/or Moroccan literary arabic.
// French speaking using more massively Moroccan literary arabic than dialect should use Bépo-arab_MA_ara layout.
// ⚠ People using frequently literary arab or a language that use arab alphabet are not supposed to use that layout.
// Written by “Fauve” <contact at taniere dot info> for “Dvorak Fr / Bépo” community:
// To contact me, please use “[Bepo-arab_MA_ary]” as a subject. Thank you.
// See http://bepo.fr/wiki/Bépo_arabe to join and help.
//
// Bépo-arab_MA_ary layout (0.1rc2 version, based on genuine Bepo 1.0rc2) for computer keyboards pc105:
//
// ┌────┐
// │ S A│   S = Shift,  A = AltGr + Shift
// │ s a│   s = normal, a = AltGr
// └────┘
//
// ┌─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┬─────┲━━━━━━━━━┓
// │ #   │ 1 ١ │ 2 ٢ │ 3 ٣ │ 4 ٤ │ 5 ٥ │ 6 ٦ │ 7 ٧ │ 8 ٨ │ 9 ٩ │ 0 ٠ │ °   │ ؊   ┃ ⌫ Retour┃
// │ $   │ "   │ ﴾   │ ﴿   │ «   │ »   │ @   │ +   │ -   │ /   │ ٭   │ =   │ ٪ ؉ ┃  arrière┃
// ┢━━━━━┷━┱───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┴─┬───┺━┳━━━━━━━┫
// ┃       ┃   ¦ │ ﹰ   │   § │     │     │ !   │     │     │     │     │     │ ﹲ   ┃Entrée ┃
// ┃Tab ↹  ┃ ﺏ | │ ﹶ   │ پ & │ ﻭ   │ ﹼ ☪ │ ء ¡ │ ڤ   │ ﺩ ﺫ │ ﻝ / │ ﺝ   │ ﺯ   │ ﹸ   ┃   ⏎   ┃
// ┣━━━━━━━┻┱────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┴┬────┺┓      ┃
// ┃        ┃     │     │ ﹴ   │   ¤ │ ؛  ̛ │     │     │     │  ™ │     │     │ ﷹ   ┃      ┃
// ┃Maj ⇬   ┃ ﺍ ﷲ │ u   │ ﹺ   │     │ ، ’ │ ﺵ © │ ﺕ ﺙ │ ﺱ   │ ﺭ ® │ ﻥ ~ │ ﻡ   │ ﺹ ﺽ ┃      ┃
// ┣━━━━━━━┳┹────┬┴────┬┴────┬┴────┬┴────┬┴────┬┴────┬┴────┬┴────┬┴────┬┴────┲┷━━━━━┻━━━━━━┫
// ┃       ┃     │     │   ‘ │   ’ │ :   │     │ ؟   │     │     │     │     ┃             ┃
// ┃Shift ⇧┃ ﹾ / │ أ \ │ ﻱ { │ ﺥ } │ . … │ ﻙ ~ │ ﻉ ﻍ │ ﻕ   │ ڭ µ │ ه ﺡ │ ﻑ   ┃Shift ⇧      ┃
// ┣━━━━━━━╋━━━━━┷━┳━━━┷━━━┱─┴─────┴─────┴─────┴─────┴─────┴───┲━┷━━━━━╈━━━━━┻━┳━━━━━━━┳━━━┛
// ┃       ┃       ┃       ┃ Espace inséc.   ـ                 ┃       ┃       ┃       ┃
// ┃Ctrl   ┃Meta   ┃Alt    ┃ ␣ (Espace)      _ (Tatouil)       ┃AltGr ⇮┃Menu   ┃Ctrl   ┃
// ┗━━━━━━━┻━━━━━━━┻━━━━━━━┹───────────────────────────────────┺━━━━━━━┻━━━━━━━┻━━━━━━━┛
partial alphanumeric_keys
xkb_symbols "bepo-arab_MA_ary" {
 
    include "level3(ralt_switch)"
    include "keypad(oss)"
 
    name[Group1]= "arabic (Bepo-arab, ergonomic, Dvorak way)";
 
    // First row
    key <TLDE> { [          dollar,   numbersign,        endash,       paragraph ] }; // $ # – ¶
    key <AE01> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [   quotedbl, 1,       emdash, Arabic_1 ] }; // " 1 — ١
    key <AE02> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [      UFD3E, 2,         less, Arabic_2 ] }; // ﴾ 2 < ٢
    key <AE03> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [      UFD3F, 3,      greater, Arabic_3 ] }; // ﴿ 3 > ٣
    key <AE04> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [  parenleft, 4,  bracketleft, Arabic_4 ] }; // ( 4 [ ٤
    key <AE05> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [ parenright, 5, bracketright, Arabic_5 ] }; // ) 5 ] ٥
    key <AE06> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [         at, 6,  asciicircum, Arabic_6 ] }; // @ 6 ^ ٦
    key <AE07> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [       plus, 7,    plusminus, Arabic_7 ] }; // + 7 ± ٧
    key <AE08> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [      minus, 8,        U2212, Arabic_8 ] }; // - 8 − ٨
    key <AE09> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [      slash, 9,     division, Arabic_9 ] }; // / 9 ÷ ٩
    key <AE10> { type[group1] = "FOUR_LEVEL_SEMIALPHABETIC", [      U066D, 0,     multiply, Arabic_0 ] }; // ٭ 0 × ٠
    key <AE11> { [           equal,       degree,       notequal,        minutes ] }; // = ° ≠ ′
    key <AE12> { [  Arabic_percent,        grave,          U0609,        seconds ] }; // ٪ ` ؊ ″
 
    // Second row
    key <AD01> { [      Arabic_beh,     noSymbol,            bar,      brokenbar ] }; // ﺏ   | ¦
    key <AD02> { [    Arabic_fatha, Arabic_fathatan                              ] }; // ﹶ ﹰ
    key <AD03> { [           U067E,     noSymbol,      ampersand,        section ] }; // پ   & §
    key <AD04> { [      Arabic_waw                                               ] }; // ﻭ
    key <AD05> { [   Arabic_shadda,        U262A                                 ] }; // ﹼ ☪
    key <AD06> { [    Arabic_hamza,       exclam,     exclamdown                 ] }; // ء ! ¡
    key <AD07> { [           U06A4                                               ] }; // ڤ
    key <AD08> { [      Arabic_dal,     noSymbol,    Arabic_thal                 ] }; // ﺩ   ﺫ
    key <AD09> { [      Arabic_lam,     noSymbol,    dead_stroke                 ] }; // ﻝ   /
    key <AD10> { [     Arabic_jeem                                               ] }; // ﺝ
    key <AD11> { [     Arabic_zain                                               ] }; // ﺯ
    key <AD12> { [    Arabic_damma                                               ] }; // ﹸ   ﹲ
 
    // Third row
    key <AC01> { [     Arabic_alef,  UFDF2                                       ] }; // ﺍ ﷲ
    key <AC02> { [      Arabic_tah,  Arabic_zah                                  ] }; // ﻃ ﻅ
    key <AC03> { [    Arabic_kasra, Arabic_kasratan                              ] }; // ﹺ ﹴ
    key <AC04> { [        noSymbol,     noSymbol,       EuroSign,  dead_currency ] }; //     € ¤
    key <AC05> { [    Arabic_comma, arabic_semicolon,  U06DE                     ] }; // ، ؛ ’ ̛
    key <AC06> { [    Arabic_sheen,     noSymbol,      copyright                 ] }; // ﺵ   ©
    key <AC07> { [      Arabic_teh,     noSymbol,      Arabic_theh               ] }; // ﺕ   ﺙ
    key <AC08> { [     Arabic_seen                                               ] }; // ﺱ
    key <AC09> { [       Arabic_ra,     Arabic_ghain,  registered,      trademark ] }; // ﺭ غ  ® ™
    key <AC10> { [     Arabic_noon,     noSymbol,     dead_tilde                 ] }; // ﻥ   ~
    key <AC11> { [     Arabic_meem,     U269D                                    ] }; // ﻡ
    key <BKSL> { [      Arabic_sad,        UFDF9,      Arabic_dad                ] }; // ﺹ ﷹ ﺽ
 
    // Fourth row
    key <LSGT> { [    Arabic_sukun,     noSymbol,          slash                 ] }; // ﹾ   /
    key <AB01> { [ Arabic_hamzaonalef,  noSymbol,      backslash                 ] }; // أ   \
    key <AB02> { [      Arabic_yeh,     noSymbol,      braceleft, leftsinglequotemark  ] };  // ﻱ   { ‘
    key <AB03> { [     Arabic_khah,     noSymbol,     braceright, rightsinglequotemark ] };  // ﺥ   } ’
    key <AB04> { [          period,        colon,       ellipsis, periodcentered ] }; // . : … ·
    key <AB05> { [      Arabic_kaf,     noSymbol,     asciitilde                 ] }; // ﻙ   ~
    key <AB06> { [      Arabic_ain, Arabic_question_mark, questiondown           ] }; // ﻉ ؟ ¿
    key <AB07> { [      Arabic_qaf                                               ] }; // ﻕ
    key <AB08> { [      Arabic_gaf,     noSymbol,     dead_greek                 ] }; // ڭ   µ
    key <AB09> { [       Arabic_ha,     noSymbol,     Arabic_hah                 ] }; // ه   ﺡ
    key <AB10> { [      Arabic_feh                                               ] }; // ﻑ
 
    key <SPCE> { [           space, nobreakspace,     underscore,          U0640 ] }; // ␣ (espace insécable) _ (tatouil)};
};

Voir aussi

  • La page de Wikipédia concernant l’adaptation de l’alphabet arabe et celle concernant l’arabe dialectal.
  • Le projet « ktbDarija » (écrit la Darija), visant à standardiser la transcription du dialecte marocain en caractère latins.
  • ArabTeX, paquet pour TeX et LaTeX qui, en prenant en entrée des caractères latins ASCII, produit des ligatures de haute facture pour l’arabe, le persan, l'urdu, le pashto, le sindhi, le maghribi, l'ouïgour, le kashmiri, l'hébreu, le judéo-arabe, le ladino et le yiddish (rien que ça).



Cet article est principalement fondé pour la structure que pour le fond sur les articles de Wikipédia portant sur l’arabe dialectal et l’adaptation de l’alphabet arabe.