Utilisateur:Gyo

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Hop

J’utilise le système GNU/Linux depuis un moment [1] plus précisément, actuellement j’utilise la distribution ArchLinux.

J’ai commencé à utiliser une disposition ergonomique des touches avec la disposition Dvorak-fr de Josselin Mouette en 2004. Disposition qui était et est encore disponible nativement sous Xorg.
Déjà, grâce à cette disposition, je me suis habitué à la frappe dactylographique alors qu’avec l’AZERTY je n’utilise que quelques doigts…

J’avais déjà entendu parlé du BÉPO il y a quelques années de cela, mais il ne m’avait pas convaincu, car d’une part je m’étais habitué à la disposition Dvorak-fr et que d’autre part le BÉPO était jusque-là en constante évolution. Je ne voyais donc pas l’intérêt de réapprendre le clavier à chaque nouvelle version de cette disposition…

Bref, suite à la dépêche au journal de Tiot publié sur linuxfr.org, les arguments exposés dans ce journal et les commentaires m’ont motivé à essayer cette disposition.

Et l’essayer, c’est l’adopter !

Désormais, je ne tape plus qu’en bépo, que ce soit à la maison ou au travail.

Mes arguments en faveur du BÉPO (vs Dvorak-fr Mouette)

  • la communauté bépo est très active et ce site web regorge d’une foultitude d’informations très intéressantes !
  • je trouve finalement que le bépo est plus logique que le Dvorak-fr mouette
    • la place du Z
    • les symboles de typographie française plus accessibles
    • les accents plus accessibles comme le « ¨ » (avec le Dvorak-fr Mouette il faut se tordre les doigts)
    • le retour des touches mortes qui permet de « laisser » la place à d’autres caractères relativement important en AltGr et qui permet également de composer beaucoup plus de symboles
    • le point ci-dessus implique que cette disposition est plus internationale (mais je me sens personnellement peu concerné)
    • lettres disposées plus logiquement, comme « œækzyr » etc.
    • d’autres symboles disposés plus logiquement, comme « ,_:?!@ » etc.
  • une disposition qui a plus été étudiée que le Dvorak-fr (avec le concours de plusieurs utilisateurs) est forcément plus judicieuse.
  • la licence du bépo, qui est une licence libre contrairement au Dvorak-fr (il n’est pas permis d’apporter des modifications dessus !)
  • l’installation aisée grâce à PKL sur la plateforme Windows, pratique pour faire du bépo au boulot…

Critique du BÉPO

  • le W pas très accessible surtout dans un contexte informatique + Internet
  • le digramme BA/AB est un peu laborieux à taper
  • l’apostrophe courbe « ’ » devrait être en accès direct (les guillemets français le sont bien, eux…)
  • le backslash n’est pas placé correctement, le tiret pas assez accessible et le K trop accessible (encore plus sur un clavier type TMx)

Typematrix 2030

Courant avril 2009, j'ai reçu le TypeMatrix 2030 « BÉPO édition » que j’avais commandé en échange de la « modique » somme de 89 € (tous frais payés). J'ai choisi la version vierge avec la skin BÉPO blanche semi-opaque.

Mes impressions (je ne peux m'empêcher de faire des comparaisons avec mon TMx 2020) :

  • quelle compacité ! Il ne prend pas beaucoup de place sur le bureau, se fait discret et est facilement transportable
  • la skin ajoute un confort indéniable sur ce clavier. Le toucher est agréable, on a une impression de tâter du satin tellement c'est doux.
  • sans la skin, c'est un peu plus ardu à mon sens : mes doigts glissent sur les touches et puis le clavier est plus bruyant car la skin atténue les bruits mécaniques
  • comparé au TMx 2020, le clavier bépoAltGr est bien plus accessible (quoique toujours aussi petit) et les touches de navigation telles que clavier bépoHome, clavier bépoEnd, clavier bépoPgUp et clavier bépoPgDown sont bien plus accessibles. Les touches sont plus faciles à enclencher.
  • certaines touches qui sont relativement accessibles et dont je ne me sert pas (et qui ne sont pas ré-affectable logiciellement)
  • look sobre et esthétique (plus que le TMx 2020)
  • le clavier bépoVerr. Maj est plus logiquement placé : largement moins accessible mais à proximité du clavier bépoMaj
  • à l'instar du TMx 2020, le pavé numérique est placé trop bas
  • la dimension quelque peu disproportionnée des clavier bépoMaj est une perte de place, en effet ils auraient pu remonter le clavier bépoCtrl de gauche et/ou de droite par exemple.
  • petit effet de bord imputable à la compacité : on perd une touche clavier bépoTab accessible par rapport au TMx 2020

Tout ça pour dire que je suis globalement très satisfait de ce petit clavier « qui a tout d’une grande™ »[2]. Clavier que je vous conseille du fait de sa compacité, de son ergonomie et de sa qualité (encore heureux, vu son prix un peu prohibitif).

Typematrix 2020

J’ai reçu le Typematrix 2020 le 13/11/2008 que j’ai payé 65€ avec les frais de ports et la prise en charge, j’ai pas eu la patience d’attendre le 2030. Mes impressions :

  • indeed! c’est mon premier QWERTY ;·)
  • le look est sobre et sympa
  • compact, je peux le poser sur mon laptop facilement et sur les jambes ou la table coulissante près des jambes
  • le toucher des touches est plus dur par rapport à un clavier ordinaire
  • la touche pour le clavier bépoW me paraît plus difficile d’accès que sur un clavier classique par contre la touche est plus grosse à cet endroit
  • la place du clavier bépoÇ est plus facile d’accès par rapport à un clavier classique (il se trouve à côté du clavier bépoF)
  • le clavier bépoAltGr est trop petit et mal placé !! qui implique une torsion de la main droite (un peu comme si j’accédais à la touche clavier azerty';' avec le pouce d’un clavier azerty classique)
  • le mode pavé numérique est vraiment sympa avec l’ergo qui va bien. Dommage qu’il faille changer la homerow de la main droite pour y accéder
  • clavier bépoEntrée et les clavier bépoBackSpace sont carrément plus pratiques telles qu’elles sont placées (il faut s’y habituer)
  • les clavier bépoTab à profusion et bien placées, 2 clavier bépoTab pour le mode pavé numérique (clavier bépoTab gauche et clavier bépoTab droite !)
  • les clavier bépoCtrl et clavier bépoAlt ne sont pas tout en bas du clavier, c’est un peu déroutant
  • clavier bépoVerr. Maj est moins facile d’accès et c’est tant mieux
  • ce type de clavier est un vrai régale pour la main gauche et le clavier bépoK est bien plus accessible que sur un clavier classique (peut-être trop ?)
  • plus difficile de faire les « magic keys » sous linux (clavier bépoAlt + clavier bépoFn + clavier bépoF2 + … équivalent à clavier bépoAlt + clavier bépoImprÉcran/Syst + … sur un clavier classique)
  • le clavier « bug » de temps à autre (on a l’impression qu’il reboot), et ça remet le clavier « à zéro » (la dispo par défaut de Xorg). M’est avis que ça vient du convertisseur PS2 -> USB…

Ergonomie

Ou plutôt, début d’ergonomie.

J’utilise un clavier TypeMatrix clavier considéré comme étant ergonomique du fait que les rangées sont en colonnes (et c’est bien vrai que c’est plus agréable qu’un clavier décalé).
J’ai commencé à moins en moins utiliser la souris (l’utilisation de la souris impose de quitter une main du clavier). À la maison, j’utilise un touchpad externe en USB (ergonomictouchpad™) que je place juste en-dessous de mon TypeMatrix et, de 2 choses l’une, soit j’utilise le touchpad avec le pouce droit, soit je déplace légèrement la main droite pour gagner en précision.

Au travail, j’utilise une souris traditionnelle et un clavier classique, j’utilise le souris de la main gauche (je suis droitier), celà évite de faire trop de distance avec la main pour « chopper » la souris.

À faire :

  • utiliser un repose-poignet pour que la paume des mains soit à la hauteur du clavier (même si le TMx est relativement plat) ;
  • éviter d’utiliser le touchpad pour le surf sous firefox, vimperator est sans doute la meilleure solution.

Vitesse de frappe

Au début de l’apprentissage, je passais plus de 2 heures par jour à m’entraîner à la frappe bépo (de mi-août à fin septembre 2008, soit 1 mois et demi). Je savais déjà correctement dactylographier avec le dvorak-fr de J. Mouette.

Dactylotest

  • octobre 2012 : -- 80.3 mots par minute -- Précision : 98 %
  • 15/11/2012  : -- 80.6 mots par minute -- Précision : 95,8 %
  • 22/11/2012  : -- 82.9 mots par minute -- Précision : 96,4 %
  • 27/11/2012  : -- 82.6 mots par minute -- Précision : 98 %
  • 28/11/2012  : -- 85.8 mots par minute -- Précision : 97,2 %
  • 27/12/2012  : -- 82.8 mots par minute -- Précision : 98,6 %
  • 23/09/2013  : -- 85.6 mots par minute -- Précision : 98,6 %
  • 26/06/2014  : -- 90.2 mots par minute -- Précision : 98,2 %
  • 30/06/2014  : -- 88.1 mots par minute -- Précision : 98,4 %
  • 30/06/2014  : -- 89 mots par minute -- Précision : 98,2 %
  • 01/07/2014  : -- 91 mots par minute -- Précision : 98,6 %
  • 02/07/2014  : -- 90.6 mots par minute -- Précision : 99  %
  • 14/08/2014  : -- 91.6 mots par minute -- Précision : 99,2 %
  • 19/08/2014  : -- 92.3 mots par minute -- Précision : 97,4 %
  • 19/08/2014  : -- 94 mots par minute -- Précision : 99 %

Lecturel

  • début septembre 2008 : 55mpm avec plus de 97% de précision
  • 22/09/2008 : 61mpm
  • 30/09/2008 : --- 65 mots par minute --- 5 corrections ---
  • 10/10/2008 : --- 63 mots par minute --- 2 corrections ---
  • 11/02/2009 : --- 66 mots par minute --- 5 corrections ---
  • 30/09/2009 : --- 70 mots par minute --- 7 corrections ---

klavaro

  • 16/08/2008 : 1re semaine, 30mpm avec 97% de précision
  • 19/08/2008 : 35mpm avec 97% de précision
  • 25/08/2008 : 42mpm avec 97% de précision

En AZERTY, je n’adopte pas le style dactylographique [3] : j’utilise 7 doigts maximum et je dois regarder le clavier. J’ai toutes les peines du mondes à avoisiner les 40 mots par minutes en faisant systématiquement plus de 10 fautes. Cette disposition est devenue caduque et pénible à l’usage…

  1. depuis 1999 avec cohabitation avec le système Windows®©™ pendant un certain temps
  2. veuillez m’excusez pour l'incongruité de cette expression à connotation hautement publicitaire et qui de plus est grammaticalement « foireuse » (concordance du genre)
  3. j’en suis incapable