Version 1.1rc1/Touches vives/International

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Le bépo 1.0 compte sur sa carte de base plusieurs lettres européennes, dont certaines (toutes ?) seront reléguées dans le groupe de la touche morte Latin étendu et ponctuation étendue (ou dans le premier groupe d’un sélecteur de groupe polyvalent). Toutefois, conserver la prise en charge sur la carte de base, des lettres 'ijIJ', 'ßẞ' et 'əƏ' permettrait de maintenir une continuité de l’expérience utilisateur pour les bilingues germanophones (et aussi Flamands, pour ceux d’entre eux qui utilisent l’ij[1]), et de contribuer à positionner le bépo sur l’ouverture à l’international.

À la faveur d’un éventuel réaménagement, l’eszett 'ß' pourrait s’installer sur clavier bépoAltGr+clavier bépoZ tandis que le chva (schwa) 'ə' se décale d’une touche. Le “mini-pavé multilingue” qui en résulte, renforce l’effet visuel de cette triple présence et apporte au bépo un élément supplémentaire de cohérence et de logique.

Les trois lettres

  • Le digramme ij est utilisé en néerlandais (plus qu’en flamand), même si faute d’une présence sur le clavier d’ordinateur, il est en butte au désintérêt des utilisateurs, avec les problèmes de conversion de casse à la clé. IL reste inchangé en clavier bépoAltGr+clavier bépoj ;
  • L’eszett 'ß' est bien utilisé en allemand, même si une récente réforme de l’orthographe a restreint son usage en fin de mot pour plus de cohérence. Il pourrait néanmoins céder sa place en clavier bépoAltGr+clavier bépos, et changer pour la touche de la lettre de sa deuxième composante étymologique et typographique, le clavier bépoZ.
  • Le schwa, utilisé en azéri et en phonétique, 'ə/Ə' se décale d’une touche sur clavier bépoW, où il a le triple avantage de rester sur la carte de base, de se retrouver sur une touche dont la lettre apparaît dans la graphie internationale de son nom[2], et de clore le mini-pavé international.

La brève morte

Reste la question de ce qu’il en devient de la touche morte brève, sur clavier bépoAltGr+clavier bépoW . Suite à la disparition de la carte de base, de la barre brisée U+00A6[3], la position clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr+clavier bépoB  peut recevoir la touche morte brève, transférée pour mettre en place le mini-pavé international.

Visualisation

La carte visualisant les changements proposés, à titre d’exemple de réalisation, est centralisée sur la page Version 1.1/Touches vives :

Carte d’implantation

Avantages

  • permet de redonder le c cédille dans le groupe 2 sur clavier bépoS ;
  • assure la pérennité de l’eszett et de l’ij sur la carte de base ;
  • arbore le support de deux langues voisines de la Francophonie ;
  • logifie la disposition en créant une zone de trois touches à thématique commune ;
  • aide à faire la différence entre le schwa et l’e tourné (qui lui est dans Latin).

Inconvénients / critiques

  • nécessite de déplacer la touche morte brève.

Portabilité

  • Windows : OK.
  • X.Org : OK.
  • macOS : OK.

Options de vote envisagées

A. création du mini-pavé international ;
B. maintien du statu quo.

_________________________

  1. Le bépo se répand en Belgique, où les utilisateurs sont bilingues français-flamand. Si même aux Pays-Bas, la représentation du digramme « ij » par lettres séparées est fréquente, les machines à écrire y avaient tout de même une touche pour la minuscule (avec le florin en clavier bépoMaj), car le digramme est compté comme une lettre à part.
  2. Mais non dans sa graphie francisée « chva ». La graphie « schwa » est toutefois utilisée en France.
  3. Ce symbole a été discuté sur la ML et soumis au vote. Il n’est qu’un caractère alias qui ne sert pas en programmation, voire dont le glyphe est utilisé dans certains environnements pour représenter la vraie barre verticale U+007C) ; mais étant dans Latin-1, elle avait été admise sur le bépo en attendant mieux.