Version 1.1rc1/Touches vives/Informatique

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Plusieurs bonnes places sont libérées par la création de la touche morte Latin étendu et ponctuation étendue. Elles sont prévues pour les nouvelles touches mortes. De l’autre côté, des problèmes d’ergonomie sont à résoudre au niveau du Ç, du W, du circonflexe espaçant, du grave espaçant, et de quelques autres caractères informatiques. Les nouvelles touches mortes quant à elles sont susceptibles d’être rationalisées pour réduire leur emprise. Il s’agit actuellement de remédier à un état de fait qui est incompatible avec le concept d’une disposition ergonomique.

Un potentiel d’ergonomie méconnu peut être exploité pour augmenter le nombre de positions classées ergonomiques, et pouvoir ainsi redonder ou déplacer un certain nombre de symboles informatiques. Le résultat est un surcroît d’ergonomie, induit tant directement que par le biais de l’ajout éventuel de la bascule VerrPro et, surtout, de la fonctionnalité de composition.

Ergonomie

L’un des principes de conception des dispositions de clavier consiste à permettre à l’utilisateur d’actionner les touches de combinaison de la main opposée à celle qui frappe la touche à caractères, voire, à ne pas l’obliger à appuyer sur plus d’une touche de combinaison en même temps. Ces principes sont appliqués avec différents degrés de rigueur selon les normes, les pays, les dispositions et les développeurs.

Une entorse significative et bénéfique peut être faite à ce principe si l’on considère qu’avec les mains en position standard (les doigts sur les positions de repos), il suffit d’une faible inclinaison du pouce droit pour que la main droite puisse frapper les caractères en clavier bépoAltGr sur les 4 positions de repos clavier bépoT clavier bépoS clavier bépoR clavier bépoN. Au-delà, il suffit d’étendre, en plus, le médian droit pour en faire de même sur clavier bépoD, et l’annulaire sur clavier bépoL.

Grâce à ces considérations, il existe désormais 6 positions ergonomiques supplémentaires. On propose d’en utiliser 2 pour des lettres mal accessibles, 3 pour des caractères informatiques, et d’en consacrer une à un sélecteur de groupe polyvalent. Encore plus loin, on peut facilement améliorer un peu l’ergonomie du croisillon et du circonflexe espaçant, ainsi que celle d’éléments de balises fermantes ou autofermées.

Desiderata

L’accès à l’accent circonflexe espaçant '^' et à l’accent grave espaçant '`' a été discuté sur la ML, parce que leur accessibilité actuelle laisse à désirer. Si le fonctionnement du bépo est mis à jour au niveau du support d’Unicode, on ne pourra plus obtenir le '^' par clavier bépo^clavier bépoEspace, car ce sera le diacritique combinant[1], et de toute manière ce mode d’entrée obsolète est rejeté par les informaticiens pour sa faible efficience. Le symbole dollar et surtout le croisillon quant à eux sont trop excentrés pour une disposition ergonomique et gagneraient à être mieux accessibles, d’où l’intérêt de les redonder sur des positions non figées plus proches de la rangée de repos, et aussi afin de pouvoir placer sur TLDE la touche de verrouillage des chiffres en cas de validation.

Il faudrait donc en priorité rendre ces caractères mieux accessibles, en clavier bépoAltGr et sur ou à proximité des positions de repos. De plus, si la fonctionnalité de composition est ajoutée au bépo par souci d’efficacité, il faudrait pouvoir libérer la position clavier bépoAltGr+clavier bépoEspace.

Plus spécifiquement, les utilisateurs d’HTML/XML déplorent la faible ergonomie des digrammes '</' et '/>'. Ce problème, s’il ne peut être résolu par la permutation des chevrons avec les guillemets – qui d’un commun accord doivent rester en accès direct, et la maquette d’impression (carte simplifiée) conservée  –, peut optionnellement être pallié par l’accès à des digrammes tout-en-un, si le principe « 1 frappe ➔ 1 caractère » peut souffrir cette entorse.

Accent circonflexe espaçant

Ce caractère est utilisé en LaTeX pour l’exponentiation ; en informatique c’est p.ex. le caractère d’échappement en batch, et en bureautique dans Word (^t = Tab), c’est donc un caractère assez utilisé pour avoir besoin d’une bonne place sur le bépo.

Actuellement, le circonflexe espaçant est accessible de deux manières :

  • en touche vive clavier bépoAltGr+clavier bépo6, position jugée peu ergonomique ;
  • par touche morte clavier bépo^clavier bépoEspace, accès jugé inacceptable par les informaticiens, et bientôt impossible quand clavier bépomorteclavier bépoEspace donne le diacritique combinant.

Le circonflexe vif n’étant pas sur la carte simplifiée, il peut être transféré sur une position mieux accessible, en clavier bépoAltGr sur une position qui reste vierge sur la carte simplifiée :

Transférer ^ sur V

Le circonflexe espaçant est transféré sur clavier bépoAltGr+clavier bépoV, à la place actuelle de la touche morte hatchek.

Avantages
  • plus proche de la rangée de repos ;
  • permet de consacrer la position équivalente sur clavier bépo^  à la touche morte exposant (et indice).
Inconvénients / critiques
  • l’hatchek monterait en clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr, parce qu’il est moins utilisé en français que le circonflexe l’est en informatique. — Partiellement compensé en redondant l’hatchek en triple pression de circonflexe.

Transférer ^ sur ^ mort

Le circonflexe espaçant est transféré sur clavier bépoAltGr+clavier bépo^ , à la place actuelle du point d’exclamation tourné.

Avantages
  • bonne mnémonique.
Inconvénients / critiques
  • plus éloigné des positions de repos que sur clavier bépoV ;
  • prendrait une position qui pourrait servir à la touche morte exposant (et indice) ;
  • nécessité de monter le point d’exclamation tourné en clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr, ou si cette position est prise pour la touche morte exposant, de l’admettre dans le groupe tilde en clavier bépo~clavier bépo!.

Transférer ^ sur C

Le circonflexe espaçant est transféré sur clavier bépoAltGr+clavier bépoC, à la place actuelle du '©'.

Avantages
  • sur la rangée de repos ;
  • bonne mnémonique par l’initiale.
Inconvénients / critiques
  • position jugée peu ergonomique :
  • cette position peut néanmoins servir à redonder le croisillon.

Déplacer ^ sur É

Dans la version 1, l’accent circonflexe vif (caractère ASCII espaçant, utilisé entre autres en programmation) est disponible en AltGr+6, position fort peu accessible. Il peut aussi être composé à l’aide du circonflexe mort, par pression double et par pression sur espace. Toutefois, la première solution ne sera pas maintenue dans la version 1.1 (pour obtenir le circonflexe souscrit). Aussi a été proposé le déplacement de ce caractère sur d’autres positions plus accessibles, en AltGr (+maj éventuellement) + main gauche.

Propositions

A — déplacer ^ vif sur AltGr+Maj+É.
L’intérêt est le gain en cohérence avec AltGr+Maj+È (qui porte déjà l’accent grave vif), la position AltGr+Maj+É étant plutôt bonne (AltGr+Maj+Majeur).
B — déplacer ^ vif sur AltGr+é, l’accent aigu mort sur AltGr+Maj+É, et permuter les accents graves vif et mort. L’aigu double mort s’obtiendrait par double appui sur l’aigu mort.
Cette proposition fait gagner en cohérence la position des caractères informatiques en AltGr+main gauche, mais complique légèrement l’accès aux accents grave et aigu morts utiles dans un grand nombre de langues européennes.
C — ne rien changer.
Statu quo.
Avantages
  • place actuellement libre, ne nécessitant pas d’autre déplacement ;
  • cela le rapproche des autres caractères utilisés en informatique, qui sont nombreux en clavier bépoAltGr sur la partie gauche du clavier, que ce soit avec ou sans usage de clavier bépoMaj (comme l’est ` sur clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr+clavier bépoÈ).
Inconvénients / critiques
  • nécessite la pression à la fois de clavier bépoAltGr et de clavier bépoMaj, mais c’est déjà le cas pour ` (qui est certes aussi présent sur clavier bépoMaj+clavier bépo%, position très éloignée).

Redonder ^ sur ê

Le circonflexe espaçant est redondé sur clavier bépoAltGr+clavier bépoê.

Avantages
  • nécessite seulement la pression de clavier bépoAltGr sans nécessiter clavier bépoMaj ;
  • cela le rapproche des autres caractères utilisés en informatique, qui sont nombreux en clavier bépoAltGr sur la partie gauche du clavier ;
  • cohérence entre le ^ sur ê avec le ` sur è (ou presque, le second nécessitant clavier bépoMaj).
Inconvénients / critiques
  • nécessite la suppression du « / » redondant, qui avait été placé sur clavier bépoAltGr+clavier bépoê pour faciliter la frappe de l’enchaînement ~/ d’usage courant en ligne de commande ;
  • n’améliore l’accès du circonflexe espaçant que pour les claviers disposant d’une touche LSGT.


Avantages (résumé)

  • plus proche de la rangée de repos, résoud le problème de l’accessibilité du circonflexe espaçant, soulevé par des informaticiens.

Inconvénients / critiques (résumé)

  • nécessite de transférer ou reléguer des caractères moins utilisés.

Accent grave espaçant

Ce caractère sert dans LaTeX pour représenter les guillemets ouvrants, et dans d’autres langages de formatage ; en informatique il s’appelle guillemet inverse (backquote), p.ex. pour avoir une troisième espèce de guillemets en batch. La faible ergonomie actuelle de ce caractère malgré sa présence en double est peu compatible avec ces usages.

Actuellement, le grave espaçant est accessible de deux manières :

  • clavier bépoMaj+clavier bépo%, sur l’une des touches les plus éloignées. Cette position est verrouillée, faisant partie de la carte simplifiée ;
  • clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr+clavier bépoÈ, pas assez facile d’accès, car avec deux modificatrices.

Transférer ` sur N

Le grave espaçant est transféré sur clavier bépoAltGr+clavier bépoN.

Avantages
  • sur une position de repos ;
  • bonne accessibilité, car il suffit d’une faible inclinaison du pouce droit pour que l’auriculaire droit puisse frapper ce caractère ;
  • libère la place en clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr+clavier bépoÈ pour le digramme de balise autofermante.
  • nécessite de transférer la touche morte tilde, p.ex. sur clavier bépoAltGr+clavier bépoQ , où le tilde mort bénéficie d’une meilleure ergonomie.
Inconvénients / critiques =
  • une mnémonique faible.

Transférer ` sur R

Le grave espaçant est transféré sur clavier bépoAltGr+clavier bépoR.

Avantages
  • sur une position de repos ;
  • bonne accessibilité, car il suffit d’une faible inclinaison du pouce droit pour que l’auriculaire droit puisse frapper ce caractère ;
  • une mnémonique faible mais certaine : 'gRave', et la partie en bas à droite de la majuscule 'R' ;
  • libère la place en clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr+clavier bépoÈ pour le digramme de balise autofermante.
Inconvénients / critiques
  • par rapport au bépo 1.0 : nécessite de transférer le '®' dans Latin et/ou dans le compose du bépo ;
  • par rapport au BÉPO2FM : nécessite de transférer la touche morte cyrillique, p.ex. sur clavier bépoAltGr+clavier bépoQ , à côté de la touche morte grec. Mais ces deux touches mortes ne seront guère utilisées si les modificatrices d’écriture sont validées.

Croisillon

En plus de servir dans différents langages de formatage, le croisillon préfixe les codes couleur et les entités numériques en HTML, et les commentaires de fin de ligne dans plusieurs langages de programmation. Pour son utilisation avec les chiffres (aussi en anglais), sa position actuelle est satisfaisante, mais elle n’est pas en adéquation avec l’usage global de ce symbole. La touche TLDE est trop éloignée pour une touche à caractères sur une disposition ergonomique.

Par contre, la touche TLDE est idéale pour porter la bascule de verrouillage des chiffres, en cas de validation. Redonder les symboles de cette touche est donc nécessaire aussi dans cette optique, car en cas de validation de la bascule, cela correspond à des transferts.

Actuellement, le croisillon est accessible d’une seule manière :

  • en clavier bépoMaj+clavier bépo$.

Redonder # sur C

Le croisillon est redondé sur clavier bépoAltGr+clavier bépoC.

Avantages
  • sur la rangée de repos ;
  • mnémonique utilisant l’initiale du caractère.
Inconvénients / critiques
  • la position en clavier bépoAltGr sur cette touche n’a pas une bonne ergonomie, bien qu’étant sur la rangée de repos, car l’index doit s’étendre vers la gauche pendant que le pouce doit s’incliner vers la droite ;
  • par rapport au bépo 1.0 : nécessite de reléguer le '©' dans le groupe Latin et/ou le compose du bépo ;
  • par rapport au BÉPO2FM : nécessite de transférer le 'ſ' sur une autre touche.

Redonder # sur D

Le croisillon est redondé sur clavier bépoAltGr+clavier bépoD.

Avantages
  • proche de la rangée de repos ;
  • sous le médian, bénéficiant ainsi d’une extension de l’ergonomie des positions de repos, car il suffit d’incliner un peu le pouce droit et d’étendre un peu le médian pour frapper ce caractère ;
  • mnémonique utilisant l’initiale du sobriquet du caractère en téléphonie, « dièse ».
Inconvénients / critiques
  • conflit de placement de touche sur le BÉPO2FM.

Symbole dollar

Le symbole dollar sert aussi en informatique, ainsi qu’en bureautique (tableurs). En accès direct, le '$' a pu être placé sur la touche à caractères la plus éloignée du clavier ISO : B00 (TLDE). C’est une question d’habitude. Il est toutefois possible de l’avoir sur une position plus proche de la rangée de repos, mnémonique, mais en clavier bépoAltGr. Il y a plusieurs options, dont l’une dépend du transfert de l’eszett sur clavier bépoZ (sa deuxième composante), et l’autre de la gestion des touches mortes spécialisées. Redonder le '$' – sur l’une des positions en clavier bépoAltGr encore vierges sur la carte simplifiée – permet aussi d’affecter TLDE à la bascule de verrouillage des chiffres, en cas de validation.

Redonder $ sur D

Le symbole dollar est redondé sur clavier bépoAltGr+clavier bépoD.

Avantages
  • proche de la rangée de repos ;
  • sous le médian, bénéficiant ainsi d’une extension de l’ergonomie des positions de repos, car il suffit d’incliner un peu le pouce droit et d’étendre un peu le médian pour frapper ce caractère ;
  • mnémonique utilisant l’initiale du nom de la monnaie ;
  • laisse clavier bépoS libre.
Inconvénients / critiques
  • conflit de placement de touche sur le BÉPO2FM.

Redonder $ sur S

Le symbole dollar est redondé sur clavier bépoAltGr+clavier bépoS.

Avantages
  • sur la rangée de repos ;
  • sous le médian ;
  • mnémonique utilisant la lettre du symbole.
Inconvénients / critiques
  • conflit de placement de touche sur le BÉPO2FM.

Tiret bas

Le tiret bas en clavier bépoAltGr+clavier bépoEspace a toujours été une originalité du bépo et un témoin de l’esprit d’innovation de ses concepteurs, qui appliquaient la logique basée sur l’usage de ce caractère. Vu l’excellente ergonomie de cette position, il n’y aurait pas lieu d’y changer quoi que ce soit, n’était la nouvelle proposition d’une fonctionnalité de composition intégrée à la disposition.

L’accès au compose, ladite touche compose – qui en tant qu’élément de la disposition de clavier occupe une position de touche, non une touche entière – est idéalement placé en clavier bépoAltGr+clavier bépoEspace . Cela conduit à reconsidérer le placement du tiret bas.

  • actuellement en clavier bépoAltGr+clavier bépoEspace

Propositions

Redonder ou transférer le '_' sur l’une des positions en clavier bépoAltGr encore vierges sur la carte simplifiée :

  • possibilité : en clavier bépoAltGr+clavier bépoT
Avantages
  • ergonomie correcte sur une position de repos ;
  • bonne mnémonique sur 'T' comme 'tiret' ;
  • mise à disposition de l’ancienne place pour l’émulation de touche compose.
Inconvénients / critiques
  • par rapport au BÉPO2FM : nécessité de transférer la touche morte latin étendu sur une autre touche ;
  • travail de communication pour convaincre que le compose de la disposition est encore meilleur que le tiret bas sur la barre d’espace.

Digrammes pour balises

Les utilisateurs d’HTML/XML déplorent la faible ergonomie des digrammes '</' et '/>'. Ce problème, s’il ne peut être résolu par la permutation des chevrons avec les guillemets – qui d’un commun accord doivent rester en accès direct, et la maquette d’impression (carte simplifiée) conservée –, peut optionnellement être pallié par l’accès à des digrammes tout-en-un, si le principe « 1 frappe ➔ 1 caractère » peut souffrir cette entorse.

On propose d’utiliser deux positions en clavier bépoMaj+clavier bépoAltGr :

  • sur clavier bépoÉ, libérée par l’utilisation des séquences de touches mortes, en l’occurrence pour le double accent aigu ;
  • sur clavier bépoÈ, libérée par le fait que l’accent grave espaçant serait ergonomisé comme indiqué ci-dessus.

Avantages

  • meilleure ergonomie de la saisie manuelle des balises.

Inconvénients / critiques

  • pas sur les mêmes touches que les chevrons < >.



Visualisation

La carte visualisant les changements proposés, à titre d’exemple de réalisation, est centralisée sur la page Version 1.1/Touches vives :

Carte d’implantation

Avantages (résumé)

  • ergonomisation des caractères informatiques.

Inconvénients / critiques (résumé)

  • changements dans l’expérience utilisateur.

Portabilité

  • Windows : OK.
  • X.Org : OK.
  • macOS : OK.

Options de vote envisagées

  1. maintien du statu quo ;
  2. adoption d’une sélection de propositions à définir ;
  3. validation de toutes les propositions de cette page.

_________________________

  1. Comme sur cette version multilingue du clavier des États-Unis pour macOS (Mac OS X) : J. ‘mach’ Wust : U.S. custom – A Keyboard Layout with a Compose Key for Mac, 2010 (20 août). Consulté le 11 septembre 2015, à l’adresse http://uscustom.sourceforge.net/