Méthode de saisie

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Une méthode de saisie est la façon d'affecter ses doigts aux touches du clavier. Plusieurs méthodes de dactylographie sont possibles pour les claviers à rangées décalées. Elles sont équivalentes pour les trois rangées principales et ne diffèrent que pour la rangée des chiffres ainsi que quelques adaptations par certains pour la rangée inférieure gauche.

Légende des touches :

  • en gras : position de repos des doigts.
  • le bleu : touches pour les auriculaires ;
  • le vert : touches pour les annulaires ;
  • le jaune pâle : touches pour les majeurs ;
  • le orange : touches pour l’index main gauche ;
  • le mauve : touches pour l’index main droite.

Méthode « standard »

C'est la méthode qui est enseignée dans tous les lycées aux États-Unis et très vraisemblablement la méthode la plus utilisée dans le monde ; c'est la raison pour laquelle les claviers orthogonaux (TypeMatrix, Kinesis, Maltron) utilisent ce mapping.

Bépo-standard.png
Azerty-standard.png


Variante « t6 » (clavier azertyT et clavier azerty6 sous le même doigt)

Légère modification de la méthode standard, adaptée aux claviers coupés en deux qui placent le clavier azerty6 sous la main gauche.

Bépo-t6.png
Azerty-t6.png


Variante « o0 » (clavier azertyO et clavier azerty0 sous le même doigt)

C'est une variante très courante en Europe car elle est plus respectueuse de l'ergonomie sur les claviers à rangées décalées :

  • la plupart des dispositions qwerty ou qwertz européens placent les parenthèses () sous clavier azerty8 et clavier azerty9, et non sous clavier azerty9 et clavier azerty0 comme c'est le cas sur le Qwerty américain : cette variante permet ainsi d'avoir les parenthèses sous les deux doigts forts (index et majeur) ;
  • la rangée du haut est moins décalée qu'en méthode standard, et l'accès aux touches clavier azerty) clavier azerty= est plus facile.

Noter que cette méthode implique une dissymétrie pour l'accès aux chiffres : l'auriculaire gauche est utilisé pour deux chiffres, l'auriculaire droit pour aucun. Cela peut néanmoins être un avantage dans la mesure où le clavier azerty0, qui est le chiffre le plus fréquent, est utilisé par un doigt long plutôt que l'auriculaire.

Cette méthode est toutefois déconseillée en Azerty dans la mesure où elle place une touche très fréquente, le clavier azertyé, sous l'auriculaire gauche.

Bépo-o0.png
Azerty-o0.png


Variante « A »

Ce n'est pas une méthode standard de dactylographie, mais elle est adoptée par certains utilisateurs bépo pour avoir une meilleure symétrie des mains sur la rangée du bas. De plus elle évite de se croiser les doigts de la main gauche, par exemple avec les autres méthodes lorsqu'on tape un clavier azertyC (clavier bépoX bépo) il faut replier le majeur de la main gauche tout en le croisant avec l'index, qui gêne alors la frappe. En variante A l'index se replie naturellement sur le clavier azertyC (clavier bépoX bépo) du moment que les mains et les bras sont aussi en forme de A face au clavier, position de repos naturelle. La seule contre partie est l'affectation de clavier azertyB qui augmente la charge d'un index. Ce qui ne pose aucun problème en bépo puisque cette touche est affectée au clavier bépoK, très rare en français. Pour résumer la méthode A permet d'améliorer l'accès aux touches de la rangée inférieur de la main gauche, tout en gardant la même accessibilité pour les autres touches.

Avec un clavier 104 touches l'auriculaire tombera sur la touche majuscule gauche.

Bépo-A.png
Azerty-A.png


Variante en V inversé

Proche de la méthode en A, cette méthode est proche de la forme du clavier Truly Ergonomic. Elle place 8 touches sous l'auriculaire gauche. Un des points forts de cette méthode est qu'elle est compatible avec les claviers ergonomiques « à mains séparées » de type Microsoft Natural Ergonomic Keyboard 4000.

Bépo-Vinversé.png


Notons une autre variante, entre le V inversé et le A:

┌────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────╔════════╗
│    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║        ║
│    │ a  │ a  │ A  │ M  │ I  │ I  │  I │  M │  A │  a │  a │  a ║        ║
╔═══════╗─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─╚══╦═════╣
║       ║    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║     ║
║       ║ a  │ A  │ M  │ I  │ I  │  I │  I │  M │  A │  a │  a │  a ║     ║
╠═══════╩╗───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───╚╗    ║
║        ║    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║    ║
║        ║*a* │*A* │*M* │*I* │ I  │  I │ *I*│ *M*│ *A*│ *a*│  a │  a ║    ║
╠══════╦═╝──┬─┴──┬─┴──┬─┴─══─┴──┬─┴──┬─┴─══─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──╔══════╩════╣
║      ║    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║           ║
║      ║ a  │ A  │ M  │ I  │ I  │ I  │  I │  I │  M │  A │  a ║           ║
╠══════╬════╦════╦════╦════════════════════════╦════╦════╦════╬═══════════╝
║      ║    ║    ║    ║                        ║    ║    ║    ║
║      ║    ║    ║    ║                        ║    ║    ║    ║
╚══════╩════╩════╩════╩════════════════════════╩════╩════╩════╝

Variante « japonaise »

Variante très différente des précédentes qui utilise plus les pouces et qui semble plus ergonomique pour les claviers 105 touches (au moins pour les caractères alphabétiques). Elle complique par contre l’accès aux modificateurs.

┌────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────╔════════╗
│    │ 1  │ 2  │ 3  │ 4  │ 5  │ 6  │ 7  │ 8  │ 9  │ 0  │ -  │ =  ║        ║
│    │ a  │ a  │ A  │ M  │ I  │  I │  M │  A │  a │  a │    │    ║        ║
╔═══════╗─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─╚══╦═════╣
║       ║ Q  │ W  │ E  │ R  │ T  │ Y  │ U  │ I  │ O  │ P  │ [  │ ]  ║     ║
║       ║*a* │*A* │*M* │ I  │  I │  I │ *M*│ *A*│ *a*│ *a*│    │    ║     ║
╠═══════╩╗───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───╚╗    ║
║        ║ A  │ S  │ D  │ F  │ G  │ H  │ J  │ K  │ L  │ ;  │ '  │    ║    ║
║        ║ A  │ M  │*I* │ I  │  I │ *I*│  M │  A │  a │    │    │    ║    ║
╠══════╦═╝──┬─┴──┬─┴──┬─┴─══─┴──┬─┴──┬─┴─══─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──╔══════╩════╣
║      ║    │ Z  │ X  │ C  │ V  │ B  │ N  │ M  │ ,  │ .  │    ║           ║
║      ║    │ P  │*P* │ P  │ P  │  P │ *P*│  P │  P │    │    ║           ║
╠══════╬════╦════╦════╦════════════════════════╦════╦════╦════╬═══════════╝
║      ║    ║    ║    ║                        ║    ║    ║    ║
║      ║    ║    ║    ║                        ║    ║    ║    ║
╚══════╩════╩════╩════╩════════════════════════╩════╩════╩════╝

Reproduit à l’identique suivant cette source : http://www.sol.dti.ne.jp/~cdrcarco/MAX-HOME2.PNG

Même rangée de repos avec un autre arrangement doigt/touche : http://www.sol.dti.ne.jp/~cdrcarco/15-16-HOME.PNG

Rangée de repos en haut et mains plus écartées

Une variante intéressante est de décaler les doigts d'un cran vers la droite, ce qui rend la méthode standard symétrique :

┌────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────┬────╔════════╗
│    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║        ║
│    │ a  │ a  │ A  │ M  │ I  │ I  │  I │  I │  M │  A │  a │  a ║        ║
╔═══════╗─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──┬─╚══╦═════╣
║       ║    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║     ║
║       ║ a  │*a* │*A* │*M* │*I* │ I  │  I │ *I*│ *M*│ *A*│ *a*│  a ║     ║
╠═══════╩╗───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───┴┬───╚╗    ║
║        ║    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║    ║
║        ║ a  │ a  │ A  │ M  │ I  │ I  │  I │  I │  M │  A │  a │  a ║    ║
╠══════╦═╝──┬─┴──┬─┴──┬─┴─══─┴──┬─┴──┬─┴─══─┴──┬─┴──┬─┴──┬─┴──╔══════╩════╣
║      ║    │    │    │    │    │    │    │    │    │    │    ║           ║
║      ║    │    │    │    │*P* │    │    │    │*P* │    │    ║           ║
╠══════╬════╦════╦════╦════════════════════════╦════╦════╦════╬═══════════╝
║      ║    ║    ║    ║                        ║    ║    ║    ║
║      ║    ║    ║    ║                        ║    ║    ║    ║
╚══════╩════╩════╩════╩════════════════════════╩════╩════╩════╝