TypeFauvix

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Attention

Cette page est en cours de réécriture partielle. En particulier, les cartes du TypeFauvix sont en cours de mise à jour et les textes sont à actualiser.

Logotype TF.svg

Le TypeFauvix (TF) est un concept de clavier ergonomique développé par certains membres du projet bépo essentiellement sur irc://freenode/#bepo , dans le but de créer le clavier le plus ergonomique possible en se fondant sur le TypeMatrix et en l'améliorant. L’agencement et même la forme des touches du TypeFauvix, donc le TypeFauvix même étant complètement originaux, malgré sa forte ressemblance héréditaire avec le TypeMatrix, il incombe de garder à l’esprit que la disposition bépo, qui du reste à été construite pour les clavier 10X touches, n’est pas optimalement adaptée, d’où quelques légères adaptations du BépoTF (la disposition de touche du TypeFauvix) le faisant quelque peu diverger du bépo officiel. Ce qui ne dispense pas le TF d’incomber, par la définition qu’ont souhaité lui attribuer ses concepteurs, des touches programmables au niveau matériel, sans quoi il ne pourrait prétendre la perfection.


L'entreprise de la conception du TypeFauvix va du principe, à peu près similaire de celui de la disposition bépo, que l'usage de l'informatique se répandant à une vitesse exponentielle, prenant de plus en plus de place dans notre vie quotidienne jusqu'à devenir d'une importance décisive au point que certains analystes estiment que le fait de ne pas savoir utiliser l'informatique tendra à constituer une sorte de nouvel analphabétisme. Il devient dès lors tout aussi primordial de rendre les interfaces personne-machine, que nous aurons à manipuler plus fréquemment qu'à l'époque où fut décidée leur ergonomie, plus adaptées. Le but du TF est ainsi, de faire, « un modèle parfait » — selon toute la subjectivité de ses concepteurs — de clavier principalement, et de disposition destinés aux francophones, en tenant compte des spécificités de leur langue mais aussi des principaux usages de l'informatique contemporaine, tout en restant pleinement fonctionnel avec tout type de système, d'interface (graphique ou en console), de situation et d'usage.


Bien que, comme toute chose, la conception du TF tienne forcement de la subjectivité et des goûts personnels de ceux qui l'ont conçu, comme dit plus haut, ces derniers ont néanmoins mis un point d'honneur à le concevoir en prenant autant de soins que s'ils allaient en proposer la maquette à un organisme de standardisation en essayant, entre autres, de ne pas introduire des usages trop liés à un domaine particulier et en faisant en sorte de concilier les usages les plus répandus malgré les contradictions de ceux-ci. C’est donc aussi pour ces raisons de normalisation qu’il a été prévu d’introduire comme remplaçantes à clavier bépoFn et clavier bépoFn Lock, respectivement, les touches représentées ci-dessous par clavier bépohyper et clavier bépohyper Lock.

Carte simplifiée TF Applelook.svg

La carte de la disposition BépoTF

Carte complette TypeFauvix Applelook.svg


Nomenclature :
Legende TypeFauvix Applelook.svg


La ligne de repos se trouve, pour la main gauche sur clavier bépoA, clavier bépoU, clavier bépoI, clavier bépoE et, pour la main droite, sur clavier bépoT, clavier bépoS, clavier bépoR, clavier bépoN, avec des picots sur les touches clavier bépoE et clavier bépoT et des picots-relais sur leur projection orthogonale sur la ligne des chiffres, c'est à dire les touches clavier bépo4 et clavier bépo7.


Légende

De manière générale, lorsqu'une application a le focus et qu'il n'y a pas de confusion possible, il serait judicieux de configurer l'action qui s'y exercerait en clavier bépoFn en accès directe. Par exemple, sur une page web ou un document PDF, si le curseur n'est pas sur un champs de saisie alors l'action de clavier bépoT, clavier bépoS, clavier bépoR, clavier bépoN en accès direct devient égale à celle en clavier bépoFn, c'est à dire, les touches de direction.


clavier bépohome = ouvre le répertoire $HOME/ dans les systèmes Unix ou Mes Documents dans Windows.

clavier bépomenu = c'est la touche qu'on appelle « menu contextuel » c'est cette touche qui est émulé par le clic droit de la souris

clavier bépoLanceur = exécuter une commande (équivalent de clavier bépoAlt+clavier bépof2 avec la plupart des interfaces graphiques des systèmes unix et de clavier bépoWindows+clavier bépoR sous les systèmes Windows)


clavier bépominim (clavier bépofn+clavier bépocut) = « minimisation », réduire la fenêtre courante.

clavier bépoomni. (clavier bépofn + clavier bépocopy) = « omniprésence », placer la fenêtre sur tous les bureaux virtuels.

clavier bépomaxim = « maximisation », maximise/rétabli la fenêtre courante.


clavier béponumlock = joue le rôle d'un clavier bépoMaj permanent pour la rangée de chiffres. Dans la disposition choisie, si les chiffres sont en accès direct cette touche continue de jouer son rôle de clavier bépoMaj permanent pour la rangée des chiffres et ce sont donc les caractères secondaires qui seront saisies. (voir ci-dessus avec l'exemple du qwerty)


clavier bépo = clavier bépoAlt

clavier bépo = La touche compose

clavier bépo = Touche d'accessibilité, elle permet aux personnes à motricité réduite et au malvoyants d'ouvrir un programme d'accessibilité, typiquement, ce sera une loupe d'écran et un clavier visuel. Sa présence à l'extrémité en bas à droite est dû au fait que cette touche est très facilement repérable (il suffit de chercher le coin) et elle se situe sur la première ligne, ce qui implique un déplacement minimum du bras pour les personnes physiquement handicapées.

clavier bépo = Touche de séquençage, elle permet de transformer les pressions sur les touches du clavier en "séquence de frappe", une plus ample description est présente plus bas dans cette page.


clavier bépowake up, clavier béposleep, clavier béporeboot et clavier bépoPower sont en clavier bépoFn/clavier bépohyper ce qui libère quatre accès directs permettant d'y placer des touches directionnelles et qui permet d'éviter une extinction ou un redémarrage inopiné.

Particularités du TF et innovations

La touche Fn et hyper

Comme le TF a été conçu comme s'il allait être standardisé, il a été prévu que les touches représentées sur la carte par clavier bépoFn et clavier bépoFn Lock soient remplacées, respectivement, par clavier bépohyper et clavier bépohyper Lock (Fn et hyper auront le même rôle pour l'utilisateur), la différence entre les premiers et les seconds étant que les touches de fonction ne renvoient pas de keycode, contrairement aux touches Hyper. L'intérêt de hyper se comprends mieux lorsque l'on imagine que l'ajout d'une touche modificatrice est un besoin qui se fera, à l'avenir ressentir autant que celui de changer azerty pour bépo ou disposition de touches décalées pour une disposition orthogonale et qu'alors il n'y a plus de raison de ne pas normaliser une touche modificatrice supplémentaire. Néanmoins, comme toutes les machines ne disposent pas d'un pilote pour gérer hyper, il a été prévu la possibilité de configurer cette touche pour pouvoir passer simplement d'une utilisation propre de hyper à une utilisation en tant que fonction pour les machines qui ne supporteraient pas hyper, ainsi vous pourrez utiliser ce clavier au bureau si vous avez un administrateur récalcitrant (encore faut-il que le clavier existe !).

La touche de séquençage

La touche de séquence, apportée avec le TF à un rôle assez spécial : Le fait de presser la touche de séquençage introduit l'utilisateur dans un mode qui, plutôt que d'actionner les actions affectées au touches qu'il presse, écrit les séquences de frappe à l'écran dans un langage de notation formel tel un keyloger. Pour plus d'information sur ce mode de séquençage, de plus amples détails sont la page de Polyglyphe.

Réflexion sur les claviers programmables

Différences et avancées supposées par rapport au TypeMatrix

Pour rappel voici une carte du TM mis à coté d'un TF :

Carte simplifiée TM Applelook.svg
Carte complette TypeFauvix Applelook.svg


Le TypeMatrix est très bien mais il y aurait des détails qui le rendraient encore meilleur et dont le TypeFauvix prétend prendre compte. Voici donc, pêle-mêle, les modifications apportées au TM pour donner lieu au TF, leurs justifications et les avantages/inconvénients de l'un et l'autre :

  • La différence la plus visible entre le TM et le TF réside dans la symétrie du TypeFauvix, en effet, il a été remarqué que le TypeMatrix charge la main droite de huit colonnes de touches alors que la main gauche n'en est chargée que de six, partant donc du principe que la main gauche n'est pas, à une touche près, moins adaptée que la main droite et que cette dernière peut gérer huit touches, il a été fait en sorte que le TypeFauvix charge les deux mains de 8 colonnes mais en plaçant la ligne de repos bien au centre du domaine de chaque main, de sorte que les touches les plus éloignées restent le plus proche possible de la ligne de repos.
  • Le fait de charger l'auriculaire de 3 colonnes peut aussi être perçu comme un inconvénient du TypeFauvix, si ce n'est que, les concepteurs du TF ayant remarqué ce détail, ont fait en sorte que la disposition des touches n'inclue dans les troisièmes colonnes des auriculaires que deux touches modificatrices le plus près possible des auriculaires et d'autres touches peu usitées dans les emplacements les moins privilégiés.
  • Cette symétrie fait en sorte que le clavier est aussi bien utilisable par les gauchers que par les droitiers et favorise l'ambidextrie.
  • La symétrie permet aussi de scinder le clavier en son axe central pour pouvoir disposer les deux parties dans l'axe de prolongement des bras, son apparence se rapprochant du clavier Kynesis Freestyle2.
  • En plus de la symétrie, le TF propose au centre deux longues touches (à la manière du TypeMatrix 2020), et, en particulier, rapproche la touche clavier béposupprimer (clavier bépo), en la plaçant de sorte à l'opposé de clavier bépoBackspace (clavier bépo). La touche clavier bépoÉchap est aussi rapprochée, puisqu’utilisée dans de nombreux logiciels, et une troisième touche clavier bépoMaj placée, en haut, au niveau de la ligne des nombres.
  • Les touches clavier bépoMajs prennent moins de place ce qui permet de rapprocher des touches très utilisées de la rangée de repos.
  • La touche clavier bépoEspace a été raccourcie et scindée en deux…
  • … Ce qui permet d’avoir la touche clavier bépoEntrée sous le pouce.
  • Les flèches de direction, placées sous la ligne de repos en clavier bépoFn, peuvent aussi bien être perçues comme un avantage que comme un défaut. Cela paraîtrait contraignant de ne pas avoir à simplement appuyer sur une touche pour faire défiler un affichage mais cela serait omettre que clavier bépoT, clavier bépoS, clavier bépoR etclavier bépoN jouent, en accès direct le rôle des touches de direction quand il n'y a pas de confusion possible (sur un lecteur PDF ou un navigateur par exemple), de manière générale chaque touche exécute l'action qu'elle aurait fait en Fn, lorsqu'il n'y a pas de confusion possible. D'autre part, il a été jugé que le non-accès direct de ces touches était très vite pallié puisque le TF, contrairement au TM a des touches clavier bépofn/clavier bépohyper plus accessibles car sous les pouces et dispose même, si cela ne suffit pas, d'un verrouillage pour ce mode-ci, ce qui rattrape littéralement l'accessibilité que présente l'accès direct sous le TM. Sans compter que les flèches directionnelles du TF sont sous la ligne de repos et qu'à ce titre, non seulement il ne nécessite pas de déplacer la main, mais pas même de ne déplacer un seul doigt ! Ce qui, lorsque l'on utilise beaucoup les flèches — pendant l'écrit et sans avoir à s'arrêter pour déplacer la main — rend l'intérêt que présente l'accès direct de touches aussi éloignées que les flèches (sur un TM ou sur les claviers standards) très vite rattrapé et même supplanté par des flèches sous ces doigts. De même que, pour ceux qui n'utilisent pas ces touches aussi souvent, il est très facile d'appuyer sur un clavier bépoFn/clavier bépohyper ou son lock, ici encore celà s'avère meilleur pour ce genre d'utilisateur, puisque s'il n'utilise pas les flèches aussi souvent, il n'en a pas de besoin nécessitant l'accès direct. D'autre part, les touches clavier bépowake up, clavier béposleep et clavier bépopower, disoposées en T inversé, sont en clavier bépoFn/clavier bépohyper et aucune action n'est configurée en accès direct, ce qui garde donc trois accès directs inoccupés en cas de besoin (d'autres touches pouvant être supprimées si l'utilisateur n'en voit pas le besoin comme clavier bépo).
  • La présence en double des clavier bépoAltGr, clavier bépoFn, clavier bépoAlt, clavier bépoSuper et clavier bépo sur le TF (à gauche et à droite) alors qu'il n'y a qu'un exemplaire de chaque sur le TM, (Et aucun clavier bépoSuper ni clavier bépo (Compose).
  • Les touches clavier bépoCtrl et clavier bépoAlt sont disposées verticalement sous le pouce pour facilité les combinaisons de la forme clavier bépoCtlr+clavier bépoAlt+* (il suffit d’écraser les deux touches avec la phalange du pouce).
  • L'ajout du concept de touche de séquençage.
  • L'ajout d'une touche d’accessibilité étudiée pour les malvoyant, et les handicapés physiques.
  • Le clavier bépoFn du TF est, de préférence, un clavier bépohyper et dispose même d'une touche de verrouillage. Cela confère au TF une couche supplémentaire.
  • Les touches clavier bépoArrêt défilement et clavier bépoPause Attn, bien que peu utiles, sont quand même présente sur le TF contrairement au TM.
  • Le moyen privilégié d'écrire les chiffres sur TF est la ligne des chiffres.
  • Comme la ligne des chiffres est importante, une touche clavier bépoNum Lock, présente sur cette ligne la, joue le rôle d'un clavier bépoMaj permanent pour la ligne des chiffres, afin de pouvoir taper les chiffres à deux mains.
  • La présence d'un pavé numérique inscrit sous la main gauche ayant en commun avec la ligne des nombres les touches clavier bépo1 clavier bépo2 clavier bépo3.
  • Les touches multimédia ne sont pas déffinies par défaut dans le BépoTF mais leur emplacement intuitif est disposées en une ligne et en analogie avec les touches directionnelles.
  • L'ajout de certaines touches de raccourcis, jugé, ayant un intérêt pragmatique. Ainsi les touches de contrôle de fenêtre clavier béporeduce (clavier bépofn+clavier bépocut), clavier bépoaLLd (clavier bépofn + clavier bépocopy), clavier bépomaxw ont été ajouté dans l'optique d'avoir le moins de pointage et de menus graphiques à l'écran, considérant que cela puisse être utile avec des interfaces comme wmii, DWM, Xmonad, Awesome ou Ratpoison. De manière générale, ces touches, en particulier, sont données à titre indicatif et peuvent être changées selon la convenance de l'utilisateur vu que le clavier est programmable.

Différences et avancées supposées par rapport aux claviers propriétaires

Certes, il suffirait dans cette section d’additionner les avantages qu’a le TF sur le TypeMatrix à ceux qu’a le TypeMatrix sur les autres types de clavier mais comme la somme des parties n’est pas égale au tout, il est non moins dispensable d’expliciter les innovations que présente le TF par rapport aux autres claviers propriétaires plus répandus.


De manière générale, tout comme son ancêtre le TypeMatrix, le TypeFauvix se distingue à première vue des claviers plus traditionnels par l’agencement orthogonal de ses touches qui laisse la place du résidu historique des machines à écrire à d’avantage de bon sens et d’ergonomie. Aussi, dans le même soucis de cohérence, certaines touches de fonction débanalisées furent replacées selon le seul critère de leur importance réelle, ainsi, parmi les modification les plus visibles, on verra que la touche clavier bépoEntrée, qui sur les claviers traditionnels se trouve à la droite de l’auriculaire droit (un doigt très faible) en dépit de sa fréquence extrêmement élevée, se retrouve sous le pouce pour le TF ; dans le même ordre d’idée, les touches « retour arrière » et « supprimer » ainsi que « Echap » et « tabulation » se retrouvent sur le TF dans des positions privilégiées pour leur rôle essentiel dans nombre de logiciels et d’usages (le besoin de correction est indéniablement important, quand le fonctionnement de vim et de nombreux logiciels s’en inspirant tel mutt ou vimperator, sollicite régulièrement la touche « Echap »).

Ces touches de fonctions étant placées au centre, on obtient inévitablement un clavier aux positions de repos plus espacées et par conséquent, les poignets se retrouvent davantage dans le prolongement des bras et sont ainsi moins soumis à la torsion.


Outre ces deux propriétés propres au TypeFauvix (et somme toute à la famille des TypeMatrix-like), en plus desquelles on n’omettra pas de rappeler l’absence du pavé numérique et des touches de fonctions débanalisées entre le dit pavé numérique et la plaine alphanumérique (ce qui accentue la symétrie et la compacité), le TypeFauvix ce distingue par d’autres particularités plus singulières du fait de leur originalité (ou de leur placement original). Ainsi, le BépoTF prévoit un pavé numérique inscrit qui partage pour les touches 1,2 et 3 les mêmes que celles de la lignes de chiffres tandis que les autres chiffres se déploient sur les lignes du dessous, parallèlement à la première. Soit un pavé numérique sous la main gauche et accessible en hyper. Sur cette même couche sont disposées près des chiffres, les opérations mathématiques usuels que sont « +-*/ ».

En suite, d’autres différences importantes distinguent le TypeFauvix des autres clavier comme les touches directionnelles accessibles en Fn et l’importance de la touche Fn dans le TypeFauvix (bien qu’il soit possible d’avoir des touches directionnelles en accès directe). Cet aspect peut paraître rebutant mais il faut savoir que la touche Fn est extrêmement accessible et dispose même d’un mode de verrouillage grâce à clavier bépoFn Lock.

Enfin, le TF tente tant bien que mal de n’omettre aucune touche étant apparut dans un grand nombre de machine ou ayant une importance historique et ce, afin de pouvoir prétendre à l’universalité tout en y accordant un emplacement à la mesure de la fréquence de son utilisation actuelle et en simplifiant l’accès aux fonctionnalités les plus courantes comme copier, couper, coller.


Claviers PC

Le TypeFauvix tranche, à vue d’oeil, littéralement avec les claviers PC. Si ni l’orthogonalité ni la symétrie du TF ne sont plus à démontrer on peut attirer l’attention sur une réduction considérable de la « barre d’espace » qui plus est partagée entre deux touches.

De plus, un certain nombre de positions mieux pensées que sur les claviers PC, tel la touche clavier bépoCtrl qui, malgré un usage important se trouve sur les claviers PC à l’extrême gauche et l’extrême droite au coin, se retrouve sur le TF de part et d’autre des touches clavier bépoEspace et clavier bépoentré permétant la frappe au pouce. De même que les combinaisons du schème clavier bépoCtrl+clavier bépoAlt+* sont fréquentes, la touche clavier bépoAlt est située juste au dessus de clavier bépoCtrl permettant une frappe conjointe de deux touches par un seul doigt.

Enfin, on dénotera la présence des touches clavier bépoCompose, clavier bépoMéta (quoique clavier bépoMéta puisse être considéré comme une touche clavier bépoWindows), clavier bépoExec et clavier bépoHome absentes des claviers PC.

Claviers Windows

Claviers Sun

Claviers Apple

Claviers Compac

Options du TypeFauvix

Outre le schéma de base du TypeFauvix, les membres qui en sont à l'origine ont senti que certaines fonctionnalités existantes dans certains claviers pourraient être intéressantes voir importantes pour beaucoup de gens mais pouvant tout aussi être inutiles voir même handicapantes pour d’avantage d’autres, ne serait-ce que financièrement à l'acquisition du clavier.

Le TF se voulant à la hauteur d'un standard, il se doit de répondre à toutes les situations courantes et ne pas imposer d'usage trop précis, c'est pourquoi, toutes les principales fonctionnalités dignes d'intérêt ont été agencées en variantes normalisées du TF qui répondront à tous les besoins ou humeurs du fabricant/vendeur/utilisateur.

Ces variantes, s’articulent autour de 6 principales options élémentaires, pouvant toutes être combinés en un même TF, ce qui permet plusieurs possibilités, de la plus économique à la plus saturée d'options (la plus inutile aussi ). Néanmoins toutes les combinaisons possibles ne sont pas pertinentes, celles-ci ne figurent donc que comme prévention d'un éventuel usage qui ne saurait s’en passer, et seule une quelques unes d'entre elles sont véritablement pertinentes :

Les options standards

Les périphériques de pointage

L'une des principales ambitions du TF fut de rendre ce clavier compact et surtout de limiter les déplacements de la main vers la souris. En ce cas, il serait judicieux d'adjoindre deux trackpoint (représentés sur la carte ci-dessous par un rond rouge), l'un entre les touches clavier bépoE, clavier bépo;, clavier bépoK et clavier bépo: d'une part et les touches clavier bépoC, clavier bépoT, clavier bépoQ et clavier bépo? d'autre part, ce qui les place près de la position de repos des deux index. Les conflits de direction dues à deux trackpoint sollicités en même temps étant gérés de la même façon que les conflit de direction sur un touchpad. L'intérêt de deux trackpoints est qu'un, au moins puisse être utilisé par une main lorsque l'autre est occupée. Évidemment, le fait qu'il y en ait deux n'est pas une nécessité, cela dépend de la capacité technique et le fait qu'il n'y en ait qu'un seul n'est pas un problème.

En plus des trackpoint, il y a, évidement des boutons de souris sous les touches clavier bépoEspace et clavier bépoEntrée, représentés sur la carte ci-dessous par « 🐭 Gauche » (bouton gauche), « 🐭 Millieur » (bouton du milieu) et « 🐭 Droit » (bouton droit).

Outre les raisons purement ergonomiques, l'intégration, du trackpoint permet de se débarrasser du mythique « kit clavier/souris » ridiculement encombrant à coté des dimensions d'écrans et des unités centrales ;)

Carte simplifiée TF-ms Applelook.svg


un TypeFauvix comprenant un trackpoint et des boutons de souris est abrégé en TF-ms, Pour mouse

Les LED sous les touches

Une autre proposition, la seule vivement encouragée par les concepteurs du TF, bien que, là encore, elle dépende des contraintes techniques et financières du constructeur, est d'insérer les voyants des claviers clavier bépoNum Lock verrouillage numérique, clavier bépoCaps Lock verrouillage majuscule, clavier bépoFn Lock/clavier bépohyper verrouillage d'Fn/hyper et clavier bépoAttn Arrêt de défilement, dans les touches-mêmes, permettant d’en changer l’état, ce qui éviterait un effort de mémorisation à utilisateur. Cette subtilité étant inspirée des claviers Compaq. Le fait que les led soient optionnelles est surtout prévu pour les TF les plus économiques, pour les déploiements humanitaires de matériel informatique, où la réduction des coûts est nécessaire.

Carte simplifiée TF-led Applelook.svg

Un TypeFauvix intégrant des leds sous les touches est abrégé en TF-led.

La ligne de touches supplémentaires

Touches « multimédia » amorphes et disposées de manière fantaisiste.

De toutes les options du TF, la ligne de touche supplémentaire est la moins encouragée, mais le fait d'en prévoir un emplacement conventionnel prévient des potentiels besoins singuliers à une profession et surtout prémuni des volontés d'industriels à faire pousser des touches gadget ou autre « multimédia » amorphes comme des boutons d'acné. Elle est située en haut du clavier et est composée de 16 touches entièrement vouées à être programmées, de préférence au niveaux logiciel. La disposition qu'utilisera un utilisateur pour peupler ces 16 touches forment le supTF.

Un bon usage de ces touches (identifiées ci-dessous par S#) serait, par exemple pour les particuliers, d'ajouter un raccourci vers l'application permettant le démontage de périphériques, ou encore, dans une entreprise, une touche configurée pour que la secrétaire redirige un appel téléphonique/VoIP vers le bureau de son patron, qu'une autre touche serve à déverrouiller la porte d'entrée du bureau, une autre encore pourrait être un numéro pré-composé vers le domicile du patron, elle pourrait configurer les touches pour ouvrir les dossiers courants, etc… Un autre usage, néanmoins jugé très peu pertinent, serait de configurer certaines touches en leur assignant un état de présence de messagerie instantanée.

De manière générale, il n'est pas conseillé d'utiliser la ligne de touche supplémentaire pour des actions très fréquentes (un dossier que l'on ouvre une fois par heure peut avoir un raccourci clavier dans cette ligne) et de ne pas dépendre, dans la mesure du possible, de cette ligne.

Carte simplifiée TF-li Applelook.svg


Un TypeFauvix disposant de La ligne de touches suplémentaire est abrégé en TF-li, Pour « ligne »

« Scindabilité » du clavier

Navré pour le néologisme, j'aurais pu utiliser le terme « divisibilité » mais je veux bien parler de la « scindabilité » du clavier. Cette option consisterait pour un clavier à pouvoir se scinder (ou splitter) en son milieu en deux parties indépendantes, chacune dédiée à une main affin de pouvoir avoir les doigts dans le prolongement de l'axe des bras, un peut à la manière du Key Ovation goldtouch ou encore ici ce qui nous donnerait ceci :

Carte simplifiée TF-s Applelook.svg

Cette option, bien que bénéficiant de la faveur de ceux qui ont réfléchis au TF, ne peut toute fois pas faire l'objet d'une vive recommandation pour la seule raison du coût auquel reviendrait son intégration. elle est donc favorable mais pas indispensable.

Un TypeFauvix permettant un split est abrégé en TF-s, pour “split” (en) ou « scindé » (fr).

Touches agencées en « pattes d’ours » ou décalées verticalement

La recherche d'un clavier ergonomique implique de ne prendre en compte que notre morphologie, aussi faut-il se rendre à l'évidence que l'orthogonalité des claviers n'est pas une perfection. En effet nos doigts sont de tailles différentes et sur un clavier purement orthogonal les doigts les plus longs (les majeurs en tête) sont davantage pliés. La solution à ce problème est l'agencement dit « en patte d'ours », c'est a dire que les colonnes des claviers sont décalées selon la longueur du doigt auquel elles sont affectées, comme avec le « Truly ergonomic ». cet agencement est aussi une option du TF.

Carte simplifiée TF-pa Applelook.svg

Un TypeFauvix avec un agencement en patte d'ours est abrégé en TF-pa, pour « patte » (fr) ou “paw” (en) .

Rehaussement pliable

Une autre idée d'option fut introduite, à savoir qu'il y ai une sorte de rehaussement (comme avec les trépieds de certains claviers 102 touches) mais du coté des poignets de l'utilisateur, sur le principe du Microsoft Natural Keyboard 4000. Le clavier, qui alors serait ample pour supporter un système de rehaussement pliable, aura une forme légèrement incurvée lorsque ce rehaussement est enclenché. Ce système sera mieux détaillé prochainement dans cet article avec une illustration.

Un TypeFauvix avec un rehaussement pliable est abrégé en TF-tr, pour « trépied » (fr) ou “tripod” (en).

Combinaisons d'options

Il est possible de combiner toutes les options entres elles, ce qui fait donc 127 possibilités différentes. Cependant toutes les combinaisons ne paraissent pas pertinentes aux yeux des concepteurs du TF, ce qui serait ridicule vu leur nombre mais, en prévision d'éventuels besoins ponctuels de certaines professions ou entreprises ainsi que des contraintes techniques où financières qui ne permettraient pas de retenir toutes les options où, au contraire, auraient besoin de certaines et pas des autres (comme par exemple une compagnie industriel qui aurait besoins de la ligne de touches supplémentaires, ou qu'un organisme ai besoin de la forme très compacte que procure l'intégration du trackpoint). Pour normaliser donc les différente possibilités, la nomenclature suivante a été mise au point :

À savoir que « TF-0 » désigne un TypeFauvix sans aucune option. Alors que la simple mention « TF » désigne un TF quelconque. Les autres combinaisons d'options sont nommées tel que la mention « TF- » apparaisse en premier, suivie, dans cette ordre, des mentions :


led : Présence de led sous les touches

ms : Intégration d'un trackpoint et des bouton de souris (mous)

li : Ligne de touche supplémentaire

s : « Scindabilité » du clavier

pa : Touches agencées en « pattes d'ourse »

tr : Rehaussement pliable

Fauvixide

Sont regroupés sous l’appellation « fauvixide » les projets de clavier ergonomiques inspirés du TypeFauvix, se fondant sur une grande ou une petite partie du TypeFauvix.

Sont recensés ici, trois fauvixides distincts :

  • TypeRobix de Robipo, décrit comme étant un « un proof-of-concept d’un clavier idéal différent du TypeFauvix. ».
  • Le projet de XavierC, qui est surtout une expérimentation.
  • Le « Clavier parfait » selon Sinma, qui n’est que peut parent au TypeFauvix vue qu’il n’en reprends que l’idée de la touche clavier bépoHyper.