Accueil : Différence entre versions

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

(Suppression dernière ligne inadaptée)
(Une disposition complète)
Ligne 22 : Ligne 22 :
  
 
==Une disposition complète==
 
==Une disposition complète==
* les [[Caractères supportés|caractères]] nécessaires aux langues officielles de l’Union européenne : ă ā å ą ć ċ č ď ė ě ē ę ġ ģ ħ ī į ij ķ ļ ł ń ň ņ ő ø ŕ ř ś š ș ț ť ū ů ų ű ź ż ž ß et leurs majuscules ;
+
* les [[Caractères supportés|caractères]] nécessaires aux langues officielles de l’Union européenne basées sur l’alphabet latin : ă ā å ą ć ċ č ď ė ě ē ę ġ ģ ħ ī į ij ķ ļ ł ń ň ņ ő ø ŕ ř ś š ș ț ť ū ů ų ű ź ż ž ß et leurs majuscules ;
 
* le gallois : ŵ ŷ Ŵ Ŷ ; le turc et l’azéri : ğ Ğ ı İ Ə ə ; l’islandais : ð Ð þ Þ ;
 
* le gallois : ŵ ŷ Ŵ Ŷ ; le turc et l’azéri : ğ Ğ ı İ Ə ə ; l’islandais : ð Ð þ Þ ;
 
* l’espéranto : ĉ ĝ ĥ ĵ ŝ ŭ ;
 
* l’espéranto : ĉ ĝ ĥ ĵ ŝ ŭ ;

Version du 2 novembre 2011 à 23:03

BÉPO
la disposition de clavier francophone, ergonomique et libre

Carte-bepo-simple.png
Carte-bepo-complete.png
Légende
Légende des cartes (à compléter…)


Un agencement optimisé

Comparaison de la charge des rangées et des mains entre les dispositions azerty et bépo :<br />main droite : azerty 58,6 %, bépo 49,5 %main gauche : azerty 49,5 %, bépo 50,5 %Rangée de repo : azerty 23 %, bépo 69 %Rangée supérieure : azerty 56 %, bépo 22 %Rangée inférieure : azerty 16 %, bépo 7 %Rangée des chiffres : azerty 5 %, bépo 1 %.
Fréquences d’utilisation des rangées et des mains en azerty et en bépo.
  • les lettres les plus fréquentes sont placées sur la rangée de repos…
  • … en tenant compte des séquences de lettres les plus courantes ;
  • les voyelles, sous la main gauche, facilitent l’alternance des mains ;
  • les paires () {} <> «» [] “” ‘’, placées côte à côte, sont plus accessibles.

Une typographie soignée

Une disposition complète

  • les caractères nécessaires aux langues officielles de l’Union européenne basées sur l’alphabet latin : ă ā å ą ć ċ č ď ė ě ē ę ġ ģ ħ ī į ij ķ ļ ł ń ň ņ ő ø ŕ ř ś š ș ț ť ū ů ų ű ź ż ž ß et leurs majuscules ;
  • le gallois : ŵ ŷ Ŵ Ŷ ; le turc et l’azéri : ğ Ğ ı İ Ə ə ; l’islandais : ð Ð þ Þ ;
  • l’espéranto : ĉ ĝ ĥ ĵ ŝ ŭ ;
  • le grec monotonique : α β γ δ ε ζ η θ ι κ λ μ ν ξ ο π ρ σ τ υ φ χ ψ ω (+ majuscules) ;
  • les chiffres en exposants ¹²³⁴⁵ et en indices ₆₇₈₉₀ ;
  • quelques symboles scientifiques : ± − ÷ × ≠ ≃ ≮ ≯ ≤ ≥ ≰ ≱ ≲ ≳ ¼ ½ ¾ ‰ ;
  • les symboles monétaires : ฿ ₵ ¢ ₡ ₫ € ƒ ₲ ₴ ₭ £ ₤ ₥ ₦ ₱ ₨ ৲ ৳ 元 圓 $ ₪ ₮ ₩ ¥ ₳ ₢ ₰ ₯ ₠ ₣ ℳ ₧ ;
  • et bien d’autres caractères grâce à un système de vingt touches mortes.

Utilisable immédiatement et librement

Des pilotes libres sont disponibles pour tous les systèmes d’exploitations, et la disposition est même présente de base dans certains systèmes. L’apprentissage se fait alors sur n’importe quel clavier physique.

Il existe ensuite des moyens de modifier physiquement l’apparence des touches :