Statuts de l’association Ergodis

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Cette page est destinée à la rédaction des statuts de l'association. Nous pouvons la préremplir avec un squelette si vous êtes d'accord. L'idée est que ces statuts doivent faire consensus dans la communauté. Je propose donc que les modifications majeures et les points clés soient soumis à l'avis de la communauté, via la mailing-list, qui me semble un vecteur privilégié pour les communications publiques.

Squelette 1

Un PDF est disponible ici :
http://arnor.eu/pub/Statuts.pdf

Article I : Titre

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre :

Claviergo
(CLAVIer francophone ERGOnomique)

Article II : Objet social

Le but de l'association est la promotion et la valorisation du bon usage de la dactylographie et de la typographie pour la langue française en informatique. Cela implique :

  • la promotion d'un meilleur enseignement de la dactylographie ;
  • la promotion des outils informatique de rédaction de texte ;
  • la promotion de la typographie française ;
  • la promotion de l'adaptation des outils informatiques à la typographie

Et en particulier, le développement et la maintenance d'une disposition de clavier ergonomique adaptée à la rédaction de textes en français.


Extrait du log irc :

20120920-23:22:06 < EyEBURNeR> faut voir le but de l'assoc
20120920-23:22:37 < Arathor> ben, promouvoir un clavier francophone ergonomique
20120920-23:22:51 < Arathor> (et des fioritures à préciser)
20120920-23:23:23 < EyEBURNeR> la dificulté a mon avis c'est d'exprimer la finalité, qui en réalité est de faire profiter/prendre conscience qu'il y a une alternative profitable, logique et confortable (limite medical TMS toussa)
20120920-23:24:47 < EyEBURNeR> sans pour autant que ça sonne elitiste ou limitatif genre réservé aux handicapés
20120920-23:25:26 < EyEBURNeR> déjà  prendre conscience que le clavier on peut le remettre en question, que c'est un outil de tous les jours que l'on delaisse pourtant enormement, c'est un défi en soit
20120920-23:26:16 < EyEBURNeR> car acheter un clavier c'est pour 80% des gens purement utilitaire (j'ai un ordi, ça fait partie de la config)
20120920-23:26:46 < EyEBURNeR> 19% pour le design/ le marketing
20120920-23:26:57 < EyEBURNeR> et nous on est dans le 1% qui reste
20120920-23:27:16 < EyEBURNeR> donc l'assoc a pour objectif : une prise de conscience et vis a être une des questions qui précède l'achat ou bien une des solution qui suit et accompagne une démarche personnelle
20120920-23:28:21 < EyEBURNeR> d'aller vers une alternative logique ou tout simplement médicale TMS

ML :
essayer de construire un clavier ergonomique soi-même (je parle bien du matériel, pas de la disposition ; il y en a sur le forum qui comptent se lancer là dedans). j’aurais mis dans l'objet « l’amélioration des conditions de saisie de texte ».

Article III : Siège social

Le siège social est fixé à Paris. Il pourra être transféré sur décision du Collège.

Article IV : Durée

La durée de vie de l'association est illimitée.

Article V : Membres

L’association se compose de :

  • membres actifs : ce sont les personnes physiques souhaitant adhérer aux présents statuts. Ces personnes souhaitent soutenir l'association d'une manière ou d'une autre, ne serait-ce qu'en versant une cotisation ;
  • membres pseudonymes : ce sont les personnes physiques souhaitant adhérer aux présents statuts, en étant identifiés par leur pseudo sur le site de l'association. Ils ne deviennent pas membres honoraires ;
  • membres moraux : ce sont les personnes morales souhaitant adhérer aux présents statuts ;
  • membres honoraires : ce sont les personnes qui ont été un jour membres actifs et qui ne le sont plus;
  • un dictateur honorifique : Crako. Ce titre ne sert à rien et ne donne aucun pouvoir particulier.
  • une responsable sucettes, JulieCaroline.

Les membres pseudonymes ont la possibilité de bénéficier des mêmes droits que les membres actifs (notamment droits de vote et d'éligibilité) s'ils confient leur identité au Collège. En échange, ce dernier s'engage à ne pas la révéler en public, et encore moins en l'associant avec un pseudo. Cette identité sera stockée par le secrétaire dans un registre à part et ne sera jamais mise en ligne. Le membre pseudonyme peut demander la suppression de son identité, il perd alors les privilèges des membres actifs qu'il avait acquis.

Article VI : Admission

Adhérer à l'association signifie que l'on s'engage à respecter les présents statuts. Pour que tout le monde puisse les consulter, ils sont disponibles sur le site de l'association.

Toute personne peut adhérer, à l'exception de ceux ayant été bannis par une AG. L'adhésion est valide jusqu'à la fin de l'année civile en cours (fin décembre).

Le montant de la cotisation est libre.

Article VII : Radiation

La qualité de membre se perd par :

  • démission, qui devra être adressée au secrétaire par écrit daté et signé;
  • l'exclusion par le Collège. Le secrétaire invitera, une semaine à l'avance et par écrit, l'intéressé lors d'une réunion du Collège pour expliquer sa position. Le Collège dernier pourra exiger le remboursement des éventuels dommages matériels. Un recours non suspensif peut être présenté lors de l'AG suivante. S'il le juge nécessaire, le Collège peut demander à la prochaine AG un bannissement à vie ;
  • le décès (ou la dissolution pour les membres moraux).

La qualité de membre actif et membre pseudonyme se perd également par la fin d'année civile, si une réinscription pour l'année suivante n'est pas effectuée. S'il s'agissait d'un membre actif, il devient alors membre honoraire.

Article VIII : Ressources

Les ressources de l'association comprennent :

  • les cotisations ;
  • les dons manuels : n'étant pas reconnue d'intérêt public, l'association ne peut recevoir d'immobilier ni les dons officiels (legs, …) mais peut accepter les simples dons de matériel ;
  • les subventions de l'Union Européenne, de l'État, des départements, des communes et d'autres organismes gouvernementaux ;
  • les apports : un acte d'apport sera rédigé par le Collège ;
  • les sommes provenant de ventes exceptionnelles organisées par l'association ;

et toutes autres ressources autorisées par les textes législatifs ou réglementaires.

Article IX : Assemblée Générale (AG)

L'AG est l'organe souverain de l'association. C'est devant elle que le Collège rend compte.

Tous les points qui ne seraient pas abordés dans les présents statuts relèvent d'une décision de l'AG. Cependant, si la situation le demande, le Collège peut être amené à trancher, sous réserve que la prochaine AG valide son choix. Dans tous les cas, il faudra modifier les statuts pour éclaircir la situation.

L'AG réunit tous les membres, c'est une réunion publique. Les membres actifs et moraux dont l'adhésion remonte à plus d'un an disposent d'une voix. Les membres pseudonymes doivent être inscrits depuis 3 ans pour pouvoir voter. Les membres honoraires ne peuvent voter, ils doivent redevenir membres actifs pendant un an. Un membre peut se faire représenter par un autre muni d'une procuration, dans la limite de trois par personne présente.

L'éligibilité des membres actifs et moraux au Collège est soumise aux mêmes conditions, excepté la première année de fonctionnement où ils peuvent tous se présenter. Les membres pseudonymes ont une période probatoire de 5 ans. Les membres honoraires ne sont pas éligibles.

Le secrétaire est chargé de faire connaître la date et l'ordre du jour au moins 15 jours à l'avance, par courrier (papier ou électronique), sur le site, le topic du chan et tout autre moyen qu'il jugera approprié.

Les AG peuvent avoir lieu à distance, en utilisant les outils modernes de communication tels que IRC. C'est également valable pour les réunions du Collège.

Le secrétaire fait signer une feuille de présence, enregistre les procurations, annonce le nombre de membres régulièrement représentés et déclare la séance ouverte. Un membre du Collège est tiré au sort pour être l'animateur de cette AG. Il présentera les différents points à l'ordre du jour.

Les décisions sont prises autant que possible par consensus, ou bien à la majorité absolue (la moitié des voix plus une), par rapport aux membres régulièrement représentés. Les votes ont lieu à bulletins secrets. Le secrétaire tient le décompte des :

  • personnes qui ne prennent pas part au vote ;
  • bulletins blancs ;
  • bulletins nuls ;
  • voix pour ;
  • voix contre.

Si le nombre de voix exprimées est pair, en cas de partage celles du secrétaire (ou de son délégué), du représentant légal et du trésorier comptent double. Si le représentant légal et/ou le trésorier sont absents, seule la voix du secrétaire (ou celle de son délégué, l'un des deux étant forcément présent) compte double.

Les délibérations sont consignées dans un procès-verbal (PV), qui sera disponible sur le site dans un délai de 15 jours après la séance. Elles sont également transcrites sur le registre des délibérations puis signées par le secrétaire.

Il y a deux types d'AG, l'Assemblée Générale ordinaire (AGo) et l'Assemblée Générale extraordinaire (AGe). L'AGo a lieu chaque année tandis que l'AGe se réunit uniquement lorsque c'est nécessaire.

Article X : Assemblée Générale ordinaire (AGo)

L'AGo se réunit au début de chaque année civile, avant le 1er mars. Elle se tient selon les dispositions d'ouverture de session, de vote et de compte-rendu prévues pour les AG.

Le quorum pour que l'AGo puisse régulièrement débattre est de 5 personnes, procurations exclues. S'il ne peut être atteint, une AGe sera convoquée une semaine plus tard.

L'ordre du jour est fixé par le Collège et seuls les points qui y figurent peuvent faire l'objet d'une prise de résolution. Un membre de l'association peut faire ajouter un sujet à l'ordre du jour par simple demande auprès d'un membre du Collège.

L'animateur de l'AG présente le bilan moral. Le secrétaire présente les PV de l'année écoulée. Le trésorier présente le bilan financier. Ces rapports sont ensuite soumis à l'approbation de l'AGo. Dans l'hypothèse où l'un d'entre eux ne serait pas accepté, son auteur n'est pas éligible au Collège pour l'année débutante. S'il s'agit du rapport moral, ça signifie que tous les membres du Collège sortant sont inéligibles pour un an.

Après épuisement de l'ordre du jour, on procède au renouvellement du Collège. Ensuite on élit les nouveaux secrétaire et trésorier parmi les membres du Collège. Puis un tirage au sort désigne le représentant légal de l'année parmi les membres restants du Collège.

Leur mandat débute dès la clôture de l'AGo.

Article XI : Assemblée Générale extraordinaire (AGe)

Sur la demande du Collège ou de 15% des membres actifs et moraux de l'association, une Assemblée Générale extraordinaire (AGe) peut être réunie, selon les dispositions d'ouverture de session, de vote et de compte-rendu pour les AG.

Si la décision est prise par le Collège, il fixe la date et le secrétaire convoque avec un délai de 15 jours. Si ce sont les membres qui demandent l'AGe, le secrétaire convoque dès que le quota est atteint. L'AGe a lieu 15 jours après la signature du dernier membre nécessaire pour atteindre le quota.

La démission simultanée d'un tiers (arrondi inférieur) du Collège entraîne la tenue d'une AGe 15 jours plus tard.

Dans le cas où réunir une AGe selon les modalités habituelles ne serait pas possible (par exemple, plus de Collège en fonction) elle pourra avoir lieu en outrepassant uniquement la ou les règles bloquant la situation.

Lors d'une AGe, tous les points nécessaires pourront être abordés, même s'ils ne sont pas inclus dans l'ordre du jour.

Article XII : Collège solidaire (abrégé en Collège)

L'association est coordonnée par un Collège solidaire, mandaté par l'AG pour un an. Il est investi des capacités nécessaires pour faire fonctionner l'association, sous contrôle de l'AG. Le Collège est le garant du respect des statuts. Ses membres ont le statut de porte-paroles, ils peuvent s'exprimer au nom de l'association.

Dans l'organisation copiée des Sociétés Anonymes, on crée un poste de président, à qui on confie trop de responsabilités. Dans notre association, les membres du Collège ont tous les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ils sont tous présidents.

Le Collège solidaire se compose de 5 à 9 membres, selon le nombre de candidats. S'il y a moins de 5 candidats, le Collège fonctionnera pour un an avec un nombre diminué de membres (s'il y en a plus, on vote). Le Collège est élu par l'AG parmi les membres actifs et pseudonymes. Il est renouvelé chaque année, les membres sortants pouvant se représenter. Il faut déclarer avant le 1er novembre sa candidature au Collège de l'année suivante. La première année de fonctionnement, la clôture des candidatures est un mois avant l'Assemblée Générale constituante.

Un représentant légal est tiré au sort parmi les membres du Collège. Une même personne ne peut être désignée deux années consécutives. Le représentant légal personnifie l'association aux yeux de la loi, mais il n'est qu'un prête-nom pour satisfaire une obligation légale. Les membres du Collège agissent tous ensemble pour défendre les intérêts de l'association. En cas d'action en justice, les membres du Collège en place au moment des faits soutiendront collectivement le représentant légal.

Le représentant légal s'occupe de la déclaration annuelle en préfecture, tel que requis par la loi. Les deux personnes déclarées sont le représentant légal et le trésorier, pour annoncer un personne distincte qui gère les comptes.

Si un membre pseudonyme est élu au Collège, il confie son identité aux autres membres du Collège. En échange, ceux-ci s'engagent à ne pas la révéler en public, et encore moins en l'associant avec son pseudo. Si un membre pseudonyme est désigné représentant légal ou trésorier, son nom apparaîtra dans la déclaration à la préfecture, dans le registre spécial et au cours d'éventuelles actions en justice. Mais le secrétaire doit s'assurer que les documents sont correctement anonymisés (ie. le nom des membres pseudonymes remplacés par XXXX) avant d'être mis en ligne sur le site.

Le Collège se réunit sur la demande d'un de ses membres. Il se réunit au moins deux fois par an. Le secrétaire est chargé des convocations. Un membre du Collège peut se faire représenter par un autre muni d'une procuration, dans la limite d'une par personne présente. Le Collège pourra débattre de manière valide si au moins la moitié (arrondi supérieur) de ses membres sont régulièrement représentés. En début d'année civile, le Collège ne peut se réunir qu'une seule fois avant l'AGo.

Les réunions du Collège sont publiques. Chaque membre de l'association peut librement prendre la parole et demander que le Collège prenne une décision, si nécessaire au moyen d'un vote. Chaque membre du Collège possède une voix. Les autres membres de l'association ne peuvent pas prendre part aux votes. Les votes ont lieu selon les mêmes modalités que pour l'AG.

Les délibérations sont consignées selon les mêmes modalités que pour l'AG. Lors de sa dernière réunion pour l'exercice en cours, le Collège fixe une date et un ordre du jour pour l'AGo à suivre.

Le Collègue a la possibilité d'établir un règlement intérieur s'il le juge nécessaire. Toute modification devra être validée par la prochaine AG.

Les démissions du Collège sont à adresser par écrit daté et signé au secrétaire. En cas de désistement, le Collège pourvoit au remplacement en élisant un nouveau membre. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l'époque où devrait normalement expirer le mandat des membres remplacés.

Article XIII : Secrétaire

Le secrétaire est le greffier de l'association. Il s'occupe de la correspondance et de l'archivage : convocations et procès-verbaux des AG et des réunions du Collège, démissions… Les PV seront disponibles sur le site dans les 15 jours suivants la réunion.

Le secrétaire peut nommer un ou plusieurs délégués parmi les membres du bureau, pour l'assister dans sa tâche. Si le secrétaire est absent à une réunion et qu'il n'a pas désigné de délégué, on en tire un au sort et la réunion peut avoir lieu.

Le secrétaire doit veiller à ce que les archives des PV soient disponibles sur le site de l'association.

Le secrétaire tient également le registre spécial (changements de dirigeants, des statuts\dots) ainsi que le registre des délibérations (ensemble des PV). Ces deux registres doivent être reliés et numérotés, en accord avec les textes en vigueur.

Une même personne ne peut exercer plus de trois mandats consécutifs en tant que secrétaire.

En cas de désistement du secrétaire, on réunit le Collège qui en désigne un nouveau parmi ses membres.

Article XIV : Trésorier

Le trésorier est le comptable de l'association. Il perçoit les cotisations, effectue les règlements, encaisse les recettes, gère le compte en banque de l'association… Il maintient à jour une liste des membres, qui est à disposition de chaque membre sur simple demande.

Le trésorier peut nommer un ou plusieurs délégués parmi les membres du Collège, pour l'assister dans sa tâche.

Le trésorier doit veiller à ce que les archives des comptes soient disponibles sur le site de l'association.

Le trésorier tient également le registre comptable, qui contient les opérations financières de l'association. Ce registre doit être relié et numéroté. Chaque année, le trésorier y consigne le bilan financier présenté à l'AGo.

Une même personne ne peut exercer plus de trois mandats consécutifs en tant que trésorier. Eu égard à l'article 2bis de la loi du 1\textsuperscript{er} juillet 1901, un mineur ne peut pas être trésorier, étant donné qu'il ne peut modifier librement la composition d'un patrimoine (actes de disposition).

En cas de désistement du trésorier, on réunit le Collège qui en désigne un nouveau parmi ses membres.

Article XV : Mesures exceptionnelles

Les modifications de statuts, la révocations d'un membre du Collège, et la dissolution de l'association ne peuvent être prononcées qu'en AGe.

En cas de modification des statuts, chaque membre de l'association peut proposer un changement sur un ou plusieurs articles, voir une proposition complète. Une fois adoptées, les modifications sont immédiatement applicables.

En cas de révocation d'un ou de plusieurs membre du Collège, l'AGe pourvoit à leur remplacement.

En cas de dissolution, décidée à une majorité des 2/3 sur un quorum de 50% des membres, l'AGe désigne un ou plusieurs liquidateurs. L'actif net est dévolu en donnant la priorité à une association poursuivant un but similaire, selon les règles définies par l'AGe.

Les présents statuts ont été approuvés par l'Assemblée Générale de l'association.
Fait à Paris, le 22/12/2012.

Contributions : Arathor, l'Autre Net, Linux-Nantes, Bbear, Tohuvabohuo, Robipo.

Squelette 2

Article 1 - Titre de l’association

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, elle est nommée clavier-français.

Article 2 - But de l’association

Le but de l'association est la promotion et la valorisation du bon usage de la dactylographie et de la typographie pour la langue française en informatique. Cela implique :

  • les efforts en direction de la promotion de l'enseignement de la dactylographie
  • la promotion des outils informatique de rédaction de texte
  • la promotion du respect de la typographie française
  • promotion de l'adaptation des outils informatiques à la typographie

En en particulier, le développement et la maintenance d'une disposition de clavier ergonomique adaptée à la rédaction de textes en français.

Article 3 - Siège de l’association

Le siège de l’association est situé à Nantes, dans le département de Loire-Atlantique.

Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d’Administration prise à l’unanimité de ses membres.

Article 4 - Durée

La durée de l’association est illimitée. L’Assemblée Générale peut délibérer de sa pérennité.

Article 5 - Membres de l’association

L’association est composée de membres actifs et de membres associés.

Article 5.a - Membres actifs

Sont membres actifs ceux qui sont à jour de leur cotisation annuelle.

Toute personne physique ou morale peut être membre actif de l’association, à condition d’adhérer aux présents statuts et au règlement intérieur, et de s’acquitter du montant de la cotisation annuelle.

Une personne morale membre actif de l’association peut se faire représenter par une personne physique de son choix, membre ou non de l’association, pour les Assemblées Générales.

Seules les personnes physiques, membres actifs de l’association, peuvent être élues au Conseil d’Administration.

Article 5.b - Membres associés

L’association peut également s’associer avec d’autres membres.

Elle sera membre associé soit pour l’année, soit pour telle ou telle opération ponctuelle.

Un membre associé participera au développement des activités de l’association.

Article 6 - Conditions d’admission des membres

Pour faire partie de l’association, il faut adhérer aux présents statuts, s’acquitter de la cotisation dont le montant est fixé par l’assemblée générale, et s’engager à avoir lu les statuts et le règlement intérieur.

Le conseil d’administration pourra refuser des adhésions, avec avis motivé aux intéressés.

Article 7 - Perte de la qualité de membre

La qualité de membre se perd par :

* la démission, 
* le décès, 
* le non-paiement de la cotisation, 
* la radiation prononcée par le Conseil d’Administration, pour motif grave.

Article 8 - Ressources et cotisations

Les ressources de l’association sont constituées des cotisations, de la vente de produits, de services ou des prestations fournies par l’association, de subventions éventuelles, de dons manuels, ou toute autre ressource qui ne soit pas contraire aux règles en vigueur.

Article 9 - L’Assemblée Générale Ordinaire

L’assemblée générale ordinaire se réunit au moins une fois par an au plus tard le 30 octobre. Elle comprend tous les membres actifs.

Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association sont convoqués par messagerie électronique avec indication de l’ordre du jour.

L’assemblée après avoir délibéré se prononce sur le rapport moral ou le rapport d’activité et sur les comptes de l’exercice financier. Elle délibère sur les orientations à venir.

Elle pourvoit à la nommination ou au renouvellement des membres du conseil d’administration.

Elle fixe le montant de la cotisation annuelle.

Les décisions sont prises à la majorité des membres présents.

Elle accorde les pouvoirs spéciaux du conseil d’administration :

*délégation de l’utilisation du sigle Linux-Nantes, 
*engagement de frais au nom de l’association, 
*décisions au nom de l’association.

Article 10 - Le conseil d’administration

Il est composé de 6 personnes maximum élues pour 3 ans et rééligibles. Le conseil est renouvelé chaque année par tiers, la première année le tiers des membres sortants est désigné par le sort, la seconde année, la moitié des deux tiers restant (désignée aussi par tirage au sort) est renouvelée.

En cas de vacance de postes, le conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif à la prochaine assemblée générale.

Le conseil choisit parmi ses membres :

  • un président,
  • un vice président,
  • un trésorier,
  • un trésorier adjoint,
  • un secrétaire,
  • un secrétaire adjoint.

Il définit la politique générale de l’association, il gère l’administratif, il répartit les budgets entre les différents projets et décide du lancement des nouveaux projets dans le cadre de l’association.

Il délègue l’utilisation du sigle Linux-Nantes.

Article 11 : Réunion du conseil d’administration

Le conseil d’administration se réunit au moins trois fois par an et toutes les fois qu’il est convoqué par le président ou au moins un quart de ses membres.

Les décisions sont prises à la majorité des voix des présents. En cas de partage, la voix du président, ou à défaut celle du vice président est prépondérante. Le vote par procuration n’est pas autorisé.

La présence de la moitié au moins de ses membres est nécessaire pour que le conseil d’administration puisse délibérer valablement.

Article 12 : L’assemblée générale extraordinaire

Si besoin est, ou sur la demande du quart des membres de l’association, un membre du conseil d’administration doit convoquer une assemblée générale extraordinaire.

Les modalités de convocation sont identiques à l’assemblée générale ordinaire.

L’ordre du jour est la modification des statuts ou la révocation du conseil d’administration ou la dissolution. Les délibérations sont prises à la majorité des deux tiers des membres présents.

Article 13 - Gratuité du mandat

Les membres du Conseil d’Administration ne peuvent recevoir aucune rétribution à raison des fonctions qui leur sont conférées. Ils pourront toutefois obtenir le remboursement des dépenses engagées pour les besoins de l’association, sur justification et après accord du conseil d’administration.

Article 14 - Représentation et prestation

Tout acte ou prestation effectué au bénéfice de tiers au nom de l’association par l’un de ses membres devra être autorisé par le conseil d’administration. Si l’acte ou la prestation au nom de l’association est rétribué, il ne pourra donner lieu à rétribution personnelle, l’association étant dans ce cas la seule bénéficiaire autorisée, en la personne de son trésorier.

La rémunération de prestations pour le compte de l’association doit être autorisée par le conseil d’administration, ou toute personne dûment mandatée par lui.

Article 15 - Statuts

Seule l’Assemblée Générale a le pouvoir de faire addition ou modification aux présents statuts qui seront adoptés par elle.

Cette modification ne pourra intervenir qu’à la majorité des 2/3 des membres votants.

Article 16 - Règlement intérieur

Le règlement intérieur est destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts et utiles à la réalisation des objectifs de l’association.

Les modifications, proposées par le Conseil d’Administration, sont soumises au vote de l’Assemblée Générale. Cependant, en cas d’urgence, elles peuvent être adoptées provisoirement jusqu’à leur ratification par la prochaine Assemblée Générale, par un vote positif du Conseil d’Administration à la majorité des deux tiers.

Il est en permanence tenu à la disposition des adhérents de l’association.

Il est établi en respect des présents statuts et a force obligatoire à l’égard de tous les membres de l’association.

Article 17 - Dissolution

La dissolution de l’association ne peut être prononcée que par une Assemblée Générale extraordinaire, convoquée spécialement à cet effet.

Pour ce faire, une majorité des 2/3 des votants doit être obtenue. Un ou plusieurs liquidateurs seront alors désignés par l’Assemblée Générale, et ils disposeront des actifs en faveur d’une ou plusieurs associations sans but lucratif poursuivant des objectifs analogues.