Utilisateur:Gordon

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Libriste web-dev barbu. J’ai découvert le bépo grâce au lobbying de Romain Rivière, qui a mis du temps à me convaincre. Je m’y suis mis en août 2011, pour passer sur un Typematrix 2030 un mois plus tard.

Méthode

J’ai appris en imprimant cette keymap, que j’ai placée sous mes écrans. Au bureau, je switchais en bépo pour rédiger des mails ou discuter sur IRC, et je repassais en azerty pour coder, pour ne pas faire de changement trop brusque. IRC est une bonne méthode, car on y écrit des phrases courtes, donc plutôt rapides à écrire, même avec une faible vitesse de frappe. En parallèle, je faisais un peu de Klavaro.

Au bout d’un mois de pratique, je me sentais assez à l’aise pour commencer à coder en bépo. J’ai reçu mon TypeMatrix 2030 (avec skin bépo) à cette période, alors j’ai décidé de switcher pour de bon. À partir de ce moment, j’ai fait du 100% bépo, sans ressentir de handicap. J’emportais mon clavier avec moi pour taper dessus chez moi et au bureau, et j’ai rapidement fait l’acquisition d’un second TMX dédié au boulot.

Anecdote sur le TypeMatrix

Mon premier clavier m’a lâché un an et deux jours après son achat (un dimanche). Sur le site, la garantie était d’un an. J’ai envoyé un mail au support, et on m’a répondu dans la journée, pour me dire qu’il s’agissait d’un défaut de fabrication connu, et depuis résolu. On m’a renvoyé un nouveau clavier et une nouvelle skin dans la foulée, sans rien me demander de plus que mon adresse de livraison. Reçu 2 semaines plus tard, et la skin était une nouvelle variation, légèrement plus lisible. Très bon point pour le support de TypeMatrix.