Discussion:Normalisation

De Disposition de clavier francophone et ergonomique bépo

Il semblerait que l'IANA soit le meilleur endroit pour faire standardiser un clavier. (anonyme)

L'IANA est l'organisme chargé de la coordination des fonctions centrales d'Internet, il ne se préoccupe pas des modalités de l'interaction homme-machine et je ne pense pas que les claviers entrent dans son domaine de compétence. En revanche, le JTC1/SC35 me semble être le lieu adapté.
Le JTC1 est créé conjointement par l'ISO (Organisation internationale de normalisation) et la CEI (Commisssion électrotechnique internationale) : c'est leur "comité technique joint" s'occupant spécialement de nouvelles technologies. Ce JTC1 a un comité dédié aux interfaces utilisateurs (le sous-comité SC35), et celui-ci comprend groupe de travail (le working group WG1) dédié à la normalisation des claviers. Le secrétariat de ce groupe de travail international est assuré par la France ([WWW] AFNOR). Il semble qu'il n'y ait pas de travaux de normalisation français ni internationaux sur les claviers en ce moment (2004). Le site de l'AFNOR consacré au sous-comité est à l'adresse [1], et il me semble la bonne porte d'entrée pour normaliser un clavier.
J'espère que ces quelques informations vous seront utiles !
Philippe Magnabosco, [[2]]
PS : le terme anglais standardisation ou standardization se traduit en français par normalisation, sauf lorsqu'il s'agit d'un accord d'entreprises entre elles sans intervention d'une institution garantissant la recherche du consensus. La démarche que recouvrent ces deux termes reste cependant la même.
Il n'existe pas encore de clavier standard Dvorak pour les francophones, ce à quoi ce projet tente de remédier.


--- il y a de nombreuses fautes d'orthographe/grammaire dans vos lettres:

Bonjour,

La raison pour laquelle je vous écris est que je fais partie d'une communauté de personnes qui aimeraient faire normaliser une disposition clavier spécifique à la langue française: la disposition Dvorak.

On retrouve une disposition Dvorak dans de nombreux langages ("de nombreuses langues" conviendrait sans doute mieux). Cette dénomination, désigne une carte ("disposition de", carte étant plus probablement une traduction "Google") clavier qui à été élaborée en prenant compte (entre autres) de la fréquence des lettres dans la langue cible afin d'assurer un maximum d'ergonomie ("à l'utilisation" est sans doute à retirer car ça m'a l'air d'être une lapalissade), aboutissant notamment à une fatigue musculaire moindre et une frappe plus rapide.

L'utilisation des dispositions Dvorak est déjà passablement populaire, notamment aux État-Unis et au("x" est à retirer) Canada. C'est d'ailleurs dans ce dernier pays que l'ACNOR (votre homologue Canadien) a fait normaliser une disposition Dvorak qui leur est propre; et c'est pourquoi nous nous tournons vers vous aujourd'hui.

Nous manquons de connaissances dans le domaine de la normalisation, et nous serions intéressés d'avoir un peu plus d'informations sur ce sujet. Notamment à propos du processus d'inscription, le temps de mise à l'étude et, plus particulièrement, le coût d'une telle démarche. Je crois savoir d'ores-et-déjà que le sous-comité concerné est le SC35, qui s'occupe des interfaces utilisateurs.

En espérant que vous serez en mesure de nous renseigner, je vous fais part de nos meilleures salutations ("de nos sentiments les meilleurs", salutations m'a l'air un peu familier),


Sincèrement Comité Dvorak-Fr


Bonjour,

Je représente une communauté de personnes qui souhaitent doter la langue Française d'une disposition de clavier spécifique, dérivée des travaux du Pr. August Dvorak.

Cette disposition dite « Dvorak » désigne une nouvelle façon de répartir les touches sur un clavier afin d'en améliorer l'ergonomie. Reposant, entre autres, sur l'analyse de la fréquence des lettres et de leur répartition dans la langue française, la méthode Dvorak permet de dégager une distribution(répeter "disposition" peut sembler redondant, mais convient mieux que "distribution") qui limite la fatigue musculaire et rend la frappe plus fluide.

Les claviers Dvorak sont déjà relativement populaires, aux États-Unis et au Canada par exemple, où l'agence de normalisation (ACNOR) a approuvé une disposition Dvorak Canadienne. Ces méthodes ont été appliquées à de nombreux langages(même remarque) mais il n'existe encore aucune norme Française définissant un clavier de référence, et c'est ("bien sûr" est superflu) la raison pour laquelle je vous contacte aujourd'hui.

Nous sommes en passe de terminer notre travail de conception, mais nous manquons sérieusement de connaissances dans le domaine des conditions et procédures de normalisations. Nous souhaiterions donc recevoir quelques informations concernant le processus d'inscription et de validation ainsi que le coût d'une telle démarche.

Je crois savoir que le sous-comité SC35 s'occupe plus particulièrement des interfaces hommes machines. Si c'était le cas, nous souhaiterions également les contacter afin d'amorcer une discussion concernant les points les plus techniques.

Je vous prie d'agréer mes sincères salutations

John Smith Au nom du comité d'élaboration et de promotion d'un clavier dvorak-fr

Cedric AUGER (cirdec.auger@laposte.net)

Ces lettres ne sont à personne, tu peux corriger directement sur l'article, ça évite d'avoir à comparer les deux à la main pour savoir ce qui a changé, surtout qu'on a pas de diff entre deux pages différentes… à moins de copier ton texte sur l'autre page. Voilà c'est corrigé, cf. ce diff, c'est plus clair de voir ce que tu as changé non ? ^^ A2 8 octobre 2008 à 13:35 (CEST)

IJ et IJ

La proposition "Supprimer le digramme IJ, qui semble pouvoir être réalisé par deux caractères successifs ? " me fait penser, si on pousse l'idée un peu plus loin, à : "Supprimer les … (points de suspension), qui semblent pouvoir être réalisés par trois caractères successifs ? "

Je ne trouve pas l'idée très bonne (mais ça n'engage que moi…), même si le IJ doit être moins souvent employé que le …